Aller au contenu principal

Contractualisation
Intercéréales espère faire évoluer le PPL de Gregory Besson Moreau, "non adapté à la filière céréalière française"

© Geralt (Pixabay)

"Sur l'objectif de rémunération des agriculteurs, nous sommes d'accord, mais sur la mise en œuvre, ce qui est avancé nous inquiète car la filière est très structurée", a déclaré Solenn Le Boudec, Déléguée générale d'Intercéréales le 28 mai, interrogé par La Dépêche sur le projet de loi « visant à protéger la rémunération des agriculteurs », du député LREM Gregory Besson-Moreau. 

slb

Pour l'interprofession céréalière qui regroupe les associations de producteurs, collecteurs/vendeurs et transformateurs de la filière céréalière, certaines mesures du Projet de proposition de loi (PPL) de Gregory Besson Moreau ne sont "pas adaptées à la filière céréalière", résume la Déléguée générale d'Intercéréales."Nous sommes dans une phase d'interrogation. Nous rencontrons encore l'administration. Mais nous devons avancer rapidement car le calendrier est très serré concernant ce projet de loi", note Solenn Le Boudec. La reprise des travaux parlementaires devrait intervenir le 15 juin prochain.

Le député LREM Grégory Besson-Moreau présente un projet de loi pour pallier les faiblesses de la loi Egalim

 

ca

Concernant l'article 1 du PPL, "Tout le monde fait des contrats dans notre filière, la question n'est pas là. Par contre, des contrats sur 3 ans, ça pose certaines questions, notamment concernant la rotation des cultures par exemple, dont il faut tenir compte. Des contrats 3 ans existent mais ils sont réalisés en filière, au sein de chaque maillon, pour éviter qu'un seul supporte le risque Prix"? explique Cécile Adda, Responsable durabilité d'Intercéréales. Sur l'article 2 du PPL prévoyant la mise en place d'une "formule de révision automatique des prix", les craintes sont de deux natures. "Il y a un risque de compromettre l'activité du marché à terme Euronext et ses outils de couverture très utilisés par les opérateurs de la filière Grains", estime Cécile Adda. Le débouclage de position pourrait poser problème. Autre inquiétude, la perte potentielle de marchés à l'export : "De nombreux pays étrangers voient ces mesures comme un risque de négociation".

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Thierry Blandinières plaide pour la création d'un contrat Blé premium à Chicago
A l'occasion du congrès de l'Association générale des producteurs de blé, le patron du groupe In Vivo a défendu la création d'un…
Danone s’intéresse à l’huile et la protéine de pongamia
Les produits à base de cette légumineuse sont développés par une jeune entreprise étatsunienne.
Ÿnsect : partenariat avec Noriap pour livrer en nourriture sa future usine d'insectes près d’Amiens
Ce site de fabrication d'ingrédients à base de larve de scarabée Molitor, à la capacité de production record, « consolidera sa…
« La HVE n’est pas contre les autres certifications mais à côté et s’adresse au plus grand nombre »
Josselin Saint-Raymond, secrétaire général de l’Association nationale de développement de la HVE – HVE et directeur à l’…
LSDH : création de l’Atelier INOVé, une unité d’extraction de jus à base de grains
Le groupe familial, en partenariat avec Sofiprotéol, compte construire une usine dédiée à la production de jus végétaux et…
Cyclope 2021 : « un pseudo supercycle haussier des matières premières »
Philippe Chalmin, président de l’association Cyclope, a présenté le 26 mai son rapport 2021, intitulé « Cette obscure clarté qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne