Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine : la rareté des protéines non OGM met à mal les filières animales françaises

Déjà très tendu avant la guerre en Ukraine, le marché des protéines pour les filières non OGM atteint un point critique avec l’arrêt des expéditions de tourteaux de tournesol HiPro ukrainiens. Ils avaient pris en effet une place croissante pour remplacer les importations de soja non OGM.    

Laurent Houis, président de Solteam, spécialisé dans l’approvisionnement des filières non OGM.
© Solteam

Laurent Houis, président de Solteam, tire la sonnette d'alarme car il ne voit plus de solutions pour alimenter en volume le marché des animaux nourris sans OGM en France, pourtant en croissance. Le dirigeant de Solteam, spécialisé dans l’approvisionnement de ces filières depuis les années 90, vient d’écrire aux structures professionnelles en détaillant une situation quasiment inextricable, en raison du blocage des origines zone mer Noire de tourteaux de tournesol High Pro, les acheteurs frôlant même la rupture dans un contexte prix jamais connu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA
Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022
Prix des céréales le 16 mai : l’Inde met le feu aux cours mondiaux du blé… et du maïs

Les principaux cours des contrats Blé et Maïs ont bondi, lundi 16 mai 2022, tant en Europe sur Euronext que sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne