Aller au contenu principal

Boulangerie industrielle
Europastry prend le virage du développement durable

100 % de ses blés utilisés pour ses pâtes congelés seront produits de façon durable d’ici 2025.

L'entreprise espagnole Europastry va faire évoluer ses process de production vers plus de développement durable, y compris pour son blé.
© Europastry

L’Espagnol Europastry, spécialiste de la pâte congelée pour le pain, les petits pains, la viennoiserie et les snacks, s’engage à utiliser des matières premières durables à 100 % d’ici 2025.

Au premier rang de ces matières premières 100 % durables, le blé, avec « la mise en œuvre des bonnes pratiques en commun avec les agriculteurs locaux, l'utilisation des semences certifiées, l'utilisation réduite d'engrais, la rotation des cultures et la traçabilité du champ à la table ».

Pour identifier les produits fabriqués sur cette base, la société a créé le label « Responsible Flours » (farines responsables). Les surfaces récoltées dans ce cadre atteignent déjà 5 300 hectares. L’engagement d’Europastry est d’atteindre 20 000 hectares en 2025.

Europastry souhaite également « réduire son empreinte carbonique de 36 %, sa consommation d'eau de 28 % et sa consommation de gaz de 8 % en 2021. Actuellement, la société utilise uniquement de l'électricité provenant des sources renouvelables ».

Elle compte le faire en travaillant bien sûr sur ses propres process de production mais aussi en collaboration avec ses fournisseurs et ses clients. « Tous les acteurs de la chaîne alimentaire doivent collaborer et apporter leur contribution pour garantir que la planète reste habitable pour nos enfants » indique l’entreprise dans son communiqué de presse avant de préciser aussi que « le développement durable est étroitement lié aux bonnes pratiques de la plantation, de la culture et de la mouture des céréales : 70 % d'émissions de CO2 viennent de la plantation et de la culture du blé ».

Europastry a été fondé en 1987 et a réalisé un chiffre d‘affaires de 851 M€ en 2019. Elle possède 22 usines de production et 26 points de vente dans le monde entier, avec une présence actuellement dans plus de 70 pays.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne