Aller au contenu principal

Industrie/Pâtes
Ebro Foods : hausse du chiffre d’affaires de 19,2 % sur les neuf premiers mois de 2020, liée à la consommation accrue de pâtes en cette crise de Covid-19

Le groupe espagnol Ebro Foods voit son bénéfice net grimper de près de 28 % lors des trois premiers trimestre 2020 (comparé à la même période en 2019).

© Couleur-Pixabay

Le groupe espagnol Ebro Foods, propriétaire des marques Lustucru et Panzani, se porte bien, malgré la pandémie de Covid-19. Son chiffre d’affaires progresse entre les neuf premiers mois de 2019 et 2020, de 19,2 %, à 2,425 milliards d’euros (Md€), annonce un communiqué du 28 octobre. « Nous avons déjà dépassé le chiffre d’affaires réalisé sur l’ensemble de l’année 2019 », précise-t-il. Ceci grâce à la hausse de la consommation de riz et de pâtes durant la crise sanitaire, que ce soit durant ou hors confinement. L’Ebitda a augmenté de 38 % sur la même période, à 327,1 millions d’euros (M€), un chiffre déjà supérieur à 2019 également. Le bénéfice net progresse de 27,8 %, à 146,7 M€.

L’avenir n’effraie pas le groupe ibère, bien au contraire. Ebro Foods prévoit un chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année 2020 entre  3,15 Md€ et 3,2 Md€, pour un Ebitda entre 422 M€ et 432 M€. Ces bons résultats et ces prévisions optimistes « confirment la bonne stratégie du groupe, notamment dans l’achat récent de la marque Tilda (riz). (…) La demande s’est montrée particulièrement forte mais nous avons pu y répondre grâce à l’adaptabilité de nos sites de production », se réjouit la société espagnole.

Ebro Foods rapporte que les ventes de pâtes ont progressé de 18 % entre janvier et septembre 2020 (par rapport à la même période en 2019), et celles de riz de 20 %. Le chiffre d’affaires de l’activité Pâtes a atteint 1,1208 Md€, et l’Ebitda 159,2 M€ sur janvier-septembre 2020. Les chiffres s’élèvent à respectivement 1,366 Md€ et 177,6 M€ pour le riz. « La croissance a été un peu plus lente en Europe, les usines de Garofalo et Panzani fonctionnant proche de leur pleine capacité », indique par ailleurs le groupe espagnol.

Qualité et quantités des blés durs d’Amérique du Nord « excellente »

Le marché des matières premières (blé dur) s’est montré volatil mais s’est récemment stabilisé avec l’arrivée de la récolte nord-américaine (Canada), jugée « excellente en qualité et en quantité », détaille Ebro Foods.

Accord avec Barilla pour la vente de son activité Pâtes sèches au Canada (Catelli)

Malgré la bonne dynamique de la demande en pâtes, Ebro Foods a annoncé, le 28 octobre, avoir signé « un accord avec Barilla pour la vente de son activité de production et vente de pâtes sèches au Canada ». Les marques Cadilla, Splendor et Lancia sont donc vendues au groupe italien. Cela inclut la vente d’une usine de production basée à Montréal. Montant de la transaction : 165 millions de dollars canadiens. Ebro Foods explique qu’il maintient sa présence sur le marché canadien au travers de ses marques Garofalo (pâtes sèches), Olivieri (pâtes fraîches et sauces) et riz (Minute Rice et Tilda).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Euronext/Sitagri : un contrat à terme Blé dur en novembre pour la filière Pâtes/Semoules
En gestation depuis 2017, les travaux sur un nouveau contrat à terme Blé dur d’Euronext, basé sur un indice Sitagri, sont achevés.
Le nombre de moulins français recule en 2020
La Meunerie française a mis à jour sa fiche statistique pour l'année 2020. De nombreux postes affichent des reculs par rapport à…
Avril négocie avec Bigard pour la vente d'Abera et Porcsgros
Porcsgros et Abera continueront d'assurer des débouchés aux filières Nutrition animale de Sanders, filiale du groupe Avril.
Algue, pois et soja en alternative aux œufs et crevettes chez Nestlé
Le groupe suisse poursuit le développement de sa gamme d’alternatives alimentaires aux produits d’élevage.
Le groupe Avril projette des perspectives de production d’Oleo100 spectaculaires d’ici 2023
La production d’Oleo100 devrait passer de près de 55 000 m3 aujourd’hui à 200 000 m3, voire 300 000 m3, à l’horizon 2023.
Egalim 2 : Intercéréales attend des décrets dérogatoires, le Snia et l'Ania des éléments pratiques
Cécile Adda Dailly, responsable RSE d’Intercéréales, explique que la loi mérite encore quelques précisions pour la filière…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne