Aller au contenu principal

La Dépêche : le média des acheteurs et vendeurs de grains

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cémoi et trois concurrents, Rois de la Supply Chain

Le groupe chocolatier complète des camions avec Mondelez, Carambar & Co et Ferrero. Et ce sont les clients qui commandent les livraisons.

Ludovic Knysz (au premier plan, au centre) entre les vainqueurs Mg2+ aux Rois de la Supply Chain 2020. © Emilie Burgat / Pixel6TM pour ...
Ludovic Knysz (au premier plan, au centre) entre les vainqueurs Mg2+ aux Rois de la Supply Chain 2020.
© Emilie Burgat / Pixel6TM pour Supply Chain Magazine

Cémoi est associé à un système de livraison par remplissage collectif de camions (par pooling) autour de la plateforme FM Logistic de Neuville-aux-Bois (Loiret) de la solution informatique EDI (échange de données informatisées) d’Interlog Logistic. Le chocolatier a monté avec Mondelez, Carambar & Co et Ferrero le projet nommé Mg2 + (en référence au magnésium du chocolat). Ce projet a remporté le grand prix des Rois de la Supply Chain, concours organisé par Supply Chain Magazine à la mi-janvier.

Ce pooling est en place depuis un an et continue de se déployer. Il combine un procédé classique de remplissage en commun des camions avec une synchronisation par le client lui-même. « C’est le client qui tire les flux. Il faut impliquer le client. Les reports se font d’une livraison à la suivante. La fréquence est augmentée donc il n’y a aucun risque de rupture chez le distributeur », explique Ludovic Knysz, directeur logistique de Cémoi.

De cette plateforme, Cémoi expédie ses gammes permanentes de tablettes et poudres vers la GMS et la RHD. L’opérateur est le plus petit du groupe, mais chacun a le même poids. La règle du jeu est « le consensus pour un intérêt économique et opérationnel commun », selon le directeur logistique. Pour sa part, Cémoi en tire un gain économique et écologique, et aussi opérationnel étant donné la pénurie de chauffeurs. Questionné sur l’investissement humain de ce projet, Ludovic Knysz informe qu’il a fallu mobiliser « toute une équipe associant plusieurs services », dont le service clients, la supply chain, le transport, la logistique opérationnelle. Le pooling Mg2 + continue de se déployer vers d’autres clients. Les chocolatiers sont ouverts à d’autres industriels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jean-François Arnauld président de Duralim (2020)
"Notre objectif est d’atteindre 100% d’approvisionnements durables pour toutes les matières premières"
Agriculteur et éleveur en Charente Maritime, Jean-François Arnauld a été élu, le 30 janvier, président de Duralim, la…
Recul annuel de la surface de blé dur française de 4-5 % selon Arvalis-Institut du végétal
Les pluies automnales expliquent la baisse de la surface de blé dur en France. Un risque haussier sur les prix persiste, dans un…
Roquette annonce un plan de sauvegarde de l’emploi

Roquette a annoncé lors d’une réunion du CSE, le 23 janvier, un plan de sauvegarde de l’emploi, concernant la…

Succès de la bourse du Nouvel An et de l’Exécution malgré les difficultés de transport

On pouvait se poser la question : les adhérents d’Agro Paris Bourse seraient-ils en mesure de venir assister à cette…

« Nous connaissons une crise du multilatéralisme »
À l’occasion de la sortie de l’ouvrage Demeter 2020, rencontre avec Matthieu Brun, responsable des études et des partenariats…
Jean-François Arnauld président de Duralim (2020)
Jean-François Arnauld, nouveau président de Duralim

Agriculteur et éleveur en Charente Maritime, Jean-François Arnauld a été élu, le 30 janvier, président de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 33.33€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La Dépêche
Profitez de l’ensemble des cotations
Consultez la revue La Dépêche au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter La Dépêche