Aller au contenu principal

Malterie - Brasserie
Crise énergétique - Les malteurs français veulent une solution rapide pour éviter des pertes de marché à l'international

Maillons incontournables de la filière Bière, les malteurs hexagonaux s'inquiètent de la flambée des cours de l'énergie, gaz en tête, qui affecte la compétitivité de l'offre française sur le marché mondial du malt.

une bière sur cinq brassée dans le monde l’est avec du malt français, selon le syndicat Malteurs de France
© Alexas_Fotos - Pixabay

"Déjà fragilisée par la crise sanitaire en 2020, et la hausse conséquente du prix de l’orge en 2021" et maintenant pénalisée par le contexte énergétique européen, le syndicat Malteurs de France "craint des pertes de marché massives liées à une baisse de sa compétitivité sur les marchés internationaux." selon un communiqué du 8 novembre.

« En 2022, les prix du gaz ont doublé en Europe. Dans le même temps ils n’ont augmenté que de 30% en Amérique du Nord. Or la tendance va se poursuivre en 2023 : tous les indicateurs indiquent qu’un nouveau doublement en zone euro est à prévoir l’an prochain ! », précise Jean-Philippe Jélu, président de Malteurs de France. Ainsi, la part de l’énergie dans les coûts de production des malteurs "a
plus que doublé en un an", explique Malteurs de France. "De quoi mettre sérieusement à mal la compétitivité internationale d’un secteur qui exporte 85% de sa production." ajoute le syndicat qui rappelle qu'"une bière sur cinq brassée dans le monde l’est avec du malt français !"

L'industrie de la malterie est très dépendante des coûts de l'énergie et plus particulièrement du gaz, puisque son process nécessite de réchauffer, afin de les sécher, près de 12,5 millions de tonnes de malt produits annuellement dans l'Hexagone.

Dans ce contexte, le président de Malteurs de France, Jean Philippe Jélu, souhaite qu'une solution soit "rapidement trouvée pour sortir de cette situation." Et de conclure : "Nos concurrents américains ou asiatiques ne supportent pas la même flambée des coûts énergétiques que les européens. Avec le prix du transport maritime en baisse et un taux de change euro/ dollar qui ne nous est plus favorable, nous ne serons très bientôt plus compétitifs sur nos marchés d’export traditionnels d’Asie, Afrique et Amérique Latine. Les conséquences économiques et sociales seraient dramatiques pour nos entreprises... et notre agriculture qui perdrait un débouché important."

Le syndicat professionnel, Malteurs de France fédère les trois principaux acteurs de la malterie française, que sont  Boortmalt (Axéréal), MaltEurop (Vivescia) et Malterie Soufflet (In Vivo), représentant 99% du marché français.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Exportation de céréales et oléagineux - La Russie suspend sa participation à l’accord sur les corridors humanitaires
L’Occident et l’Ukraine ont dénoncé l’attitude de la Russie, l’accusant d’utiliser l’arme alimentaire. Les Nations Unies espèrent…
Céréales et oléoprotéagineux bio : la baisse de la consommation entraîne une détente des prix
Alors que les données FranceAgriMer arrêtées au 1 er novembre affiche un recul de 7 % des utilisations de blé tendre…
Export mer Noire - Le retour de la Russie à la table de négociations détend les cours mais pas le marché
Les Russes peuvent changer d’avis du jour au lendemain, selon diverses sources publiques et privées. Près de 10 Mt de grains et…
Céréales et oléoprotéagineux bio : fort recul des volumes de production en C2
Le marché des matières premières bio reste plutôt actif, mais sur de faibles volumes, les transformateurs étant pour la plupart…
Formation - "L'Ensmic mise sur l'apprentissage pour former les meuniers de demain"
Arrivée à Surgères pour la rentrée 2022/2023, la nouvelle directrice de l'Enilia-Ensmic, Marie-Pierre Gousset a répondu aux…
Les groupes BZ et Bunge signent un partenariat
Le partenariat entre Groupe BZ et Bunge permettra notamment d'accroître, à Rouen, le potentiel de développement de la zone…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne