Aller au contenu principal

Boulangerie/Pâtisserie
Aryzta AG cède ses activités brésiliennes à Grupo Bimbo SAB de CV

L’entreprise suisse poursuit ses cessions pour se concentrer sur sa croissance organique.

© Aryzta

Aryzta AG, entreprise suisse spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits de boulangerie et de pâtisserie (2,931 Md€ de chiffre d’affaires en 2020), a signé, le 19 août, un accord avec le Mexicain Grupo Bimbo SAB de CV, la plus grande entreprise du pays en fabrication et distribution de pain (cotée sur la bourse de Mexico et 13,9 Md€ de chiffre d ‘affaires en 2020), pour lui céder son portefeuille d’affaires au Brésil.

Le montant de la transaction n’a pas été publié et l'opération devrait être achevée à la fin du deuxième trimestre de l’exercice fiscal 2022 d’Aryzta. La société suisse était présente au Brésil depuis 1987 avec des activités dans le pain, les buns, les gâteaux, différents types de pâtisserie (pies, muffins, cookies, brownies…) et les quiches.

Stratégie globale recentrée

Cette opération s’inscrit dans la stratégie globale du groupe qui cède un certain nombre d’activités depuis plusieurs mois pour se recentrer sur la croissance organique et la profitabilité industrielle de l’entreprise. Ainsi, plus tôt en 2021, Aryzta avait vendu son unité de fabrication de pain nord-américaine (désormais baptisée Aspire Bakeries) à une société de capital investissement privé (Lindsay Goldberg pour 850 M$) et l’unité de production de sandwich en Suisse à Bell Food Group.

Parallèlement à cette annonce, Aryzta a aussi déclaré avoir négocié une ligne de crédit revolving de 500 M€ auprès des banques Crédit Suisse, Rabobank et UBS, qui sera probablement utilisée en octobre 2021. Elle remplace l’actuelle ligne de crédit revolving de 800 M€ qui devait arriver à maturité en septembre 2022.

Pour information, les deux entreprises sont présentes en France : Aryzta à Ferrières-en-Brie en Seine-et-Marne (avec les marques Coup de Pates, La Carte d'Hubert, Otis d'Otis Spunkmeyer et solutions café pour Starbucks) et Grupo Bimbo en Île-de-France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Fabrications d'aliments pour animaux en baisse de 1,2 Mt en 2022, selon le Snia
A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le 31 août, le Snia confirme une baisse probable de 1,2 Mt de la production…
La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne