Aller au contenu principal

Commerce équitable en filière blé, farine, pain
Agri-Ethique France lance trois nouveaux projets autour des céréales

Le label de commerce équitable "made in France" présente trois nouveaux projets rassemblant producteurs de grains, transformateurs et fabricants de produits finis.

Ludovic Brindejonc, fondateur et directeur général, lors de l'assemblée générale d'Agriéthique France le 25 janvier 2022.
© Célina Evans / Caramel

Agri-Ethique France, le label de commerce équitable basé en Vendée, a annoncé trois nouveaux projets labellisés lors d’une présentation de son bilan 2021 et de ses perspectives 2022, le 25 janvier par visioconférence. Pour chacun d'entre eux, on retrouve la notion de filière, associant des producteurs de grains, des transformateurs de matières premières et des fabricants de produits finis.

De l'éthique en GMS

Le premier projet concerne la marque de pâte à dérouler de la marque Croustipate (maison mère à Paris). C’est un collectif de vingt-cinq producteurs réunis autour du négociant en céréales Bresson (Côte-d’Or) qui fournira le blé tendre au meunier Minoterie Mignot (Jura) pour une fabrication par le spécialiste des pâtes à tartes Cérélia (siège social à Paris) sur son site jurassien. L’objectif ? Distribuer en GMS deux références de pâtes à dérouler sous la marque Croustipate à partir d’avril 2022 (une pâte brisée et une pâte feuilletée). La gamme sera complétée par neuf nouvelles références en septembre, et une autre supplémentaire en décembre. Les paquets de ces produits revendiqueront clairement une « farine française équitable et locale ». L’ensemble des acteurs producteurs et transformateurs est en effet situé dans un rayon de 80 km autour du site de production des pâtes.

Local et juste prix

Une autre initiative concerne le réseau de franchisés L’atelier Papilles autour de la Coopérative agricole du Pays de Loire (à Thouarcé en Maine-et-Loire) et du meunier Minoterie du Château (à Ernée en Mayenne). « L’atelier Papilles concrétise les engagements sociaux et environnementaux de sa démarche d’impact positif avec l’obtention du label Agri-Ethique France. Le réseau soutient ainsi les agriculteurs français et valorise leur travail au prix juste », peut-on lire sur leur site web. Cette démarche dénote la volonté de L’atelier Papilles de promouvoir une filière blé-farine-pain 100 % française. « Par cet engagement, nous n’acceptons plus aucune forme de spéculation sur les matières premières alimentaires, nous faisons travailler les agriculteurs français locaux et garantissons leur juste rémunération », peut-on encore lire sur leur site. Le réseau possède une gamme de onze pains mais est également présent sur les segments de la viennoiserie, de la pâtisserie ou encore de la restauration gourmande. Ce sont 24 points de vente en boulangerie artisanale qui sont concernés.

Le troisième projet est articulé autour d’Apérofolie et du Préfou (pain sans levain ou très peu levé, beurre aillé et poivre pour l’apéritif) avec la coopérative Cavac comme fournisseur de matière première, Minoterie Planchot comme premier transformateur et les boulangerie et briocheries Sicard pour les produits finis, dans le cadre d’un « projet en ultra-local », selon les propres mots de Ludovic Brindejonc, fondateur et directeur général d'Agri-Ethique. L'idée est de pouvoir distribuer les 49 références de la gamme en GMS mais en local donc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Alimentation animale : l'année 2022 sera encore plus tendue, selon Nutrinoë
Après une baisse de 2% des volumes d’aliments pour animaux produits en Bretagne en 2021, les fabricants bretons réunis au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne