Aller au contenu principal

Mécanisation
Une nouvelle machine pour l’épluchage des châtaignes

L’atelier agroalimentaire de Florac et l’OIER Suamme organisaient le 18 décembre une démonstration d’une nouvelle machine pour l’épluchage des châtaignes à Concoules.

La machine à éplucher les châtaignes.
La machine à éplucher les châtaignes.
© Marie-Pascale Vincent

Pour voir fonctionner l’éplucheuse CS Canepa-Segade, l’atelier agroalimentaire de Florac et l’OIER Suamme avaient donné rendez-vous à Concoules à l’ESAT La Cézarenque. Cet établissement et service d’aide par le travail avait mis à disposition leur toute nouvelle machine achetée pour la saison 2013. Une quarantaine de producteurs, dont certains venus de l’Ariège, assistaient à la démonstration. Nadia Vidal, présidente de la châtaigneraie cévenole et référente professionnelle pour l’OIER Suamme sur les productions végétales de montagne, représentait également la chambre d’agriculture de Lozère.

La genèse de l’éplucheuse

En guise d’introduction, Christèle Droz-Vincent, responsable de l’atelier agroalimentaire de Florac, est revenue sur la genèse de cette éplucheuse. « Entre les machines système D et les gros équipements destinés à la prestation de service, en 2007 et 2008, nous sommes partis du constat qu’il n’existait pas d’outil adapté aux petites structures pour l’épluchage des châtaignes. Nous souhaitions pouvoir proposer une solution intermédiaire. Déplaçable, le prototype devait être capable d’éplucher 50 kilos de châtaignes à l’heure, être facile d’utilisation et présenter un coût abordable. »

Suite à lire dans le Réveil Lozère N° 1240 du jeudi 2 janvier 2014, page 5.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière