Aller au contenu principal

Report généralisé de la TFNB suite aux sécheresses exceptionnelles de l'été 2022

Dans un communiqué de presse paru le 20 septembre, la direction départementale des finances publiques (DDFIP) a annoncé « qu'en raison de l'absence de détermination d'un taux de perte avant le 15 octobre, date d'échéance de la taxe foncière, les dégrèvements d'office de taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB) ne pourront intervenir. »

Selon la DDFIP, au vu de ces délais trop court, « les exploitants agricoles concernés par les pertes de récoltes liées à la sécheresse bénéficient d'un report généralisé du paiement de la TFNB, sans pénalité, jusqu'au 31 janvier 2022 ».
Ceux qui ont opté pour le prélèvement mensuel ou le paiement à l'échéance se verront prélevés du montant total de la TFNB mais obtiendront la restitution du trop versé, sans démarche de leur part, courant janvier, conformément aux décisions qui auront été prises.
En outre, les agriculteurs justifiant de difficultés particulières pour acquitter leurs impositions courantes peuvent solliciter des délais de paiement auprès du responsable du service des impôts des particuliers chargé du recouvrement. « Les situations individuelles les plus critiques seront examinées au cas par cas avec la plus grande bienveillance ». Dans ce même communiqué, la DDFIP a tenu à rappeler les règles liées au TFNB dans le code rural : « Dans tous les cas où, par suite de calamités agricoles, le bailleur d'un bien rural obtient une exemption ou une réduction d'impôts fonciers, la somme dont il est exonéré ou exempté bénéficie au fermier. En conséquence, le fermier déduit du montant du fermage à payer au titre de l'année au cours de laquelle a eu lieu le sinistre une somme égale à celle représentant le dégrèvement dont a bénéficié le bailleur. Dans le cas où le paiement du fermage est intervenu avant la fixation du dégrèvement, le propriétaire doit en ristourner le montant au preneur ».
Afin d'accompagner les agriculteurs fortement touchés par la sécheresse agricole avec une répercussion forte sur les productions fourragères et, dans certaines zones, l'abreuvement des animaux, le ministre de l'agriculture avait annoncé, dès le 9 septembre, des mesures, dont la mobilisation exceptionnelle des calamités agricoles dans un calendrier resserré, et le dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB), appliqué pour les communes reconnues au titre des calamités agricoles.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière