Aller au contenu principal

AGRITOURISME
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs et hébergeurs fermiers du Cantal.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou.
© Renaud Saint-André

Julie Rigal (33 ans) est une jeune femme au tempérament pétillant. Fille d’agriculteurs de Thiézac, elle s’est toujours imaginée un autre avenir que celui de ses parents, éleveurs laitiers, qu’elle a toujours vu “trimer”. Pourtant, elle est bien titulaire d’un baccalauréat agricole, le fameux CGEA : Conduite et gestion de l’entreprise agricole, passé à Aurillac. “Mais au départ, sans intention de s’installer”, avoue celle qui a enchaîné divers boulots, dont quelques années comme agent du service de remplacement, ou encore salariée de la charcuterie Bénech de Carlat. Finalement, sa voie se dessine très clairement. Attachée au milieu agricole et passionnée de commerce - elle qui aime le contact avec les gens ne le cache pas : “Le commerce, c’est ma vie” - fera de la transformation à la ferme !  

Avant et après le confinement

En 2020, la période de confinement aura été l’élément déclencheur. Julie se retrouve sans travail, mais propose une idée à son conjoint Tony Castanier, éleveur de race aubrac à Junhac. “Et si on réservait une vache pour de la préparation en plats cuisinés, tout prêts, et autres terrines ou viande séchée ?” Banco ! Et succès immédiat pour les produits vendus sous l’étiquette “La ferme des fourches”, du nom du lieu-dit, siège de l’exploitation(1)... Son étonnement se lit encore dans ses yeux clairs : “On a tout vendu en un claquement de doigt.” Il ne pouvait qu’y avoir une suite.  

Julie Rigal se perfectionne encore lors de formations à la transformation fermière à l’Enilv où elle confectionne l’essentiel de ses préparations culinaires  (mijoté d’aubrac à la bière locale, aux cèpes ou olives, saucisson de boeuf, terrines au bleu, à la gentiane, aux noisettes et une multitude d’autres recettes). Très vite jusqu’à 17 vaches sont abattues pour la seule transformation fermière vendue sur neuf marchés hebdomadaires du Cantal ou de l’Aveyron l’été ; sur ceux de Montsalvy et de Lafeuillade le reste de l’année ; au point de vente à la ferme de Junhac ouvert tous les jours ; chez quelques distributeurs, comme les Fermiers du Cantal, la distillerie Couderc d’Aurillac, ou le magasin Carrefour de Mauriac. 

"Qui mieux que nous peut parler de nos produits ? Nous sommes ceux qui les connaissons le mieux, puisque l’on fait tout de A à Z.” (Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la Ferme 15)

La fibre commerciale, héritée d’un passage chez son amie Charlotte Salat à Cussac fait le reste. Quant au gage de qualité fermière, il passe par l’adhésion à l’association Bienvenue à la ferme et l’apposition du célèbre logo à la petite fleur jaune.  Passée en 2022 du statut de conjoint-collaborateur à celui de jeune installée(2), Julie ne demande qu’à s’impliquer davantage dans ce collectif. Elle déborde d’idées pour dynamiser le label et a déjà participé à une visite d’agrément. Alors quand il a fallu trouver quelqu’un pour succéder au tandem de co-présidents, Sylvain Rispal et Clément Plantecoste, son nom s’est presque imposé. À l’automne dernier, Julie Rigal est devenue présidente de Bienvenue à la ferme. C’est en cette qualité qu’elle a convié les 62 adhérents du département à une assemblée générale, vendredi 5 avril, au Baillage à Salers, restaurant qui sert de la viande fermière.  

Aurillac, retenu pour le pique-nique national

En 2023, cinq nouveaux venus sont venus grossir les rangs : Julien Viprey (fromages de chèvre bio à Polminhac), Magalie Pélissier (volaille à Pierrefort), Thomas Gras (charcuterie et guinguette à Cézens), Vincent Besson (chanvre et yaourts de la ferme de Bassignac) et Dimitri Bousquet (porc à Lafeuillade-en-Vézie). Julie est fière de pouvoir annoncer que de nouveaux adhérents se sont encore engagés en 2024. De quoi grossir les rangs des marchés de pays que la nouvelle présidente voudrait voir aussi nombreux et dynamiques que chez nos voisins aveyronnais. 

Côté évènementiel, Aurillac est retenue comme une des sept villes de France où se tiendra le 2 juin un pique-nique fermier. Six transformateurs proposeront sur le site d’Hélitas un casse-croûte à 10 €. “On peut se réjouir aussi d’un tournage dans les fermes cantaliennes du réseau Bienvenue pour l’émission de TF1 Les petits plats en équilibre”, ajoute Julie Rigal.     

Des premières actions pour donner davantage de visibilité à Bienvenue à la ferme Cantal assorties d’autres idées comme la participation à des salons : Origine Auvergne à Clermont-Cournon en novembre et, pourquoi pas, jusqu’au stand Cantal du Salon international de l’agriculture de Paris où une délégation s’est déjà rendue en reconnaissance cette année. Derrière tout cela, une philosophie : “Parler de nos produits que l’on connaît parfaitement, puisque l’on fait tout de A à Z.” Et même répondre à des questions parfois difficiles, comme celles qu’une maman végan lui posait pendant que son enfant participait à une chasse aux œufs à la ferme.  Élever, cultiver, transformer, préparer, vendre...  

Pas de quoi s’ennuyer. Pourtant, Julie ne donne pas sa place quand il s’agit d’aider son conjoint avec qui elle est en Gaec. Surtout s’il s’agit de démarrer le tracteur. Son dada. 

(1) L’élevage pratique 85 vêlages annuels et compte 120 ha sur Junhac (dont 40 ha supplémentaires depuis l’installation de Julie) sur trois sites à Arses, Pressoires et les Fourches. 
(2) Après un passage au CFPPA d’Aurillac pour une remise à niveau via un Brevet professionnel responsable d’entreprises agricoles (BPREA).  

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière