Aller au contenu principal

« La qualité du lait se contrôle aussi via la machine à traire »

Cinq générations se sont déjà succédé sur cette ferme de Saint-Gal, près de Rieutort-de-Randon. Chacune construisant pas à pas l'avenir pour les autres. Une sixième est en cours d'installation : Alexandre Velay, le fils, vient de s'installer en mai 2023. Sa soeur, Anaïs, devrait suivre d'ici quelques années.

Cinq générations se sont déjà succédé sur cette ferme de Saint-Gal, près de Rieutort-de-Randon. Chacune construisant pas à pas l'avenir pour les autres. Une sixième est en cours d'installation : Alexandre Velay, le fils, vient de s'installer en mai 2023. Sa soeur, Anaïs, devrait suivre d'ici quelques années.
Cinq générations se sont déjà succédé sur cette ferme de Saint-Gal, près de Rieutort-de-Randon. Chacune construisant pas à pas l'avenir pour les autres. Une sixième est en cours d'installation : Alexandre Velay, le fils, vient de s'installer en mai 2023. Sa soeur, Anaïs, devrait suivre d'ici quelques années.
© Marion Ghibaudo

La famille est très impliquée dans différents organismes agricoles et Christophe Velay, le père, est toujours partant pour aider à l'organisation des concours du département. Concours qu'il affectionne particulièrement et dont il a transmis la passion à ses enfants : ils ont d'ailleurs été récompensés d'un prix de Miss Montbéliarde Lozère en 2019. Pour pouvoir réaliser leurs projets, le contrôle de la machine à traire une fois par an est une certitude ancrée au sein du Gaec Velay. Un contrôle effectué par Sébastien Delrieu, conseiller traite à la chambre d'agriculture. « J'ai commencé à venir à Saint-Gal en 2002, en tant que contrôleur laitier, puis lorsque je suis devenu conseiller traite, puisqu'ils ont un contrôle Opti'traite par an ». Ce contrôle annuel est l'occasion pour les agriculteurs et le conseiller de s'assurer que tout fonctionne. Chaque tuyau et chaque valve passent sous l'oeil acéré de Sébastien Delrieu. « S'il faut baisser les niveaux ou changer les courroies, c'est le moment où on prend le temps de le faire », note ce dernier. Avec son oeil exercé, il perçoit les différences de rythme de la machine, qui lui indiquent les problèmes qui pourraient se révéler durant l'année à venir. Ce qui ne l'empêche pas de plaisanter avec ses agriculteurs, qui ont une vraie confiance en son expertise technique. « Je leur tire les oreilles parce qu'ils oublient ce que je dis d'une année sur l'autre », plaisante le technicien, suivi par la famille Velay, sourires aux lèvres, et qui acquiescent. « J'ai peut-être 50 ans, mais je continue d'en apprendre tous les jours », reflète pour sa part Christophe Velay, qui sous son air rieur, reste attentif aux moindres gestes et explications de son technicien.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière