Aller au contenu principal

La production d'aliment attendue en net recul en 2022

Compte tenu des effets de l'influenza aviaire dans le Sud-ouest et les Pays-de-la-Loire, les fabricants français de nutrition animale s'attendent, « à ce jour », à une baisse de production « de plus de 700 000 tonnes » d'aliments volailles sur l'année 2022, rapportent le Snia et La Coopération agricole Nutrition animale, dans leur note de conjoncture du mois d'avril. Les premiers effets ne sont pas encore visibles dans les dernières statistiques récoltées par les professionnels, qui datent du mois de février durant lequel l'épidémie atteignait les Pays de Loire. Un volume de 700 000 tonnes équivaut à la production nationale sur le seul mois de décembre 2021. Il s'agirait d'un important décrochage après une légère baisse observée en 2021, de 1 % (à 8,156 Mt), causée par « une baisse en dindes (-8,7 %) et palmipèdes (-4,4 %), malgré une hausse en poulets (+0,1 %), pondeuses (+3,1 %) et cailles (+4,1 %) ». L'ensemble de la production nationale d'aliments suit une trajectoire similaire, en baisse de 1,3 % à 19,17 Mt. Seule la production d'aliments pour ovins/caprins est à la hausse.

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière