Aller au contenu principal

ÉVÈNEMENT
H2O Trail : quand sport rime avec gestion de l'eau

La première édition de l'H2O Trail, journée conviviale et pédagogique autour des enjeux de la gestion de l'eau dans le Puy-de-Dôme organisée par les JA AuRA, élisait domicile au barrage de la Sep le 16 mars dernier.

Une journée signée JA AuRA

Samedi 16 mars dernier, les Jeunes Agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes étaient aux manettes de l'H2O Trail, une journée dédiée à la thématique de la gestion de l'eau dans le Puy-de-Dôme, ouverte à toutes et tous. Pour attirer un public neuf, une course de relais a été organisée sur le site du barrage de la Sep, à Saint-Hilaire-la-Croix (63). L'occasion de mettre en avant un outil de gestion qui, depuis 30 ans, permet aux agriculteurs de la plaine de Limagne d'irriguer leurs parcelles et à quelques communes d’arroser leur stade, tout en soutenant l'étiage de la Morge. Mais pas que !  

Lire aussi -> L'H2O Trail, une journée pour démystifier la gestion de l'eau


Une réserve multi-usages


Afin de mettre en évidence l'aspect multi-usages du barrage, les JA AuRA ont convié tous les acteurs de l'eau du territoire (pêcheurs, industries, producteurs d'énergie, pompiers, irriguants, éleveurs, élus...). L'objetif : démystifier les grands ouvrages hydrauliques auprès du public, mettre en évidence la multiplicité de leurs usages au sein des territoires, et susciter des projets de construction d'outils adaptés, là où c'est nécessaire. 

 

Un atout pour les agriculteurs de Limagne


Face aux sécheresses estivales récurrentes et revenus en berne, le stockage de l’eau en période hivernale représente un précieux atout pour l’agriculture

Sébastien Vidal - ADIRA

« Aujourd'hui, avec le dérèglement climatique, la répartition saisonnière des précipitations a changé. Si la pluviométrie annuelle moyenne reste inchangée, il pleut plus en hiver et moins en été. Face aux sécheresses estivales récurrentes et revenus en berne, le stockage de l'eau en période hivernale représente un précieux atout pour l'agriculture, car il permet de sécuriser la production de cultures à valeur ajoutée, notamment dans les fermes familiales de Limagne, qui ne comptent en moyenne pas plus de 80 ha » estime Sébastien Vidal, président de l'association pour le développement de l'irrigation en Auvergne (ADIRA), également président de la coopérative Limagrain.

Lire aussi -> Les sols « très secs » à « extrêmement secs » en Limagne Sud


Les pompiers pourront désormais utiliser l'eau du barrage


En fin de matinée, une lettre d'intention, qui sera officialisée lors du prochain Sommet de l'Élevage, a été signée entre l'Union des sapeurs-pompiers du Puy-de-Dôme (UDSP 63) et l'ADIRA, pour permettre aux pompiers, en cas d'urgence, d'utiliser l'eau du barrage en complément de celle du réseau hydraulique


« En plus de renforcer nos moyens de lutte contre les sinitres en plaine de Limagne, cela participera à préserver l'eau potable du réseau », explique le lieutenant Franck Gibert, président délégué à la comission secourisme de l'UDSP 63.

 

Les agriculteurs invités à devenir pompiers volontaires


Le lieutenant a profité de l'occasion pour réaffirmer la volonté du service départemental d'incendies et secours (SDIS) de se rapprocher des agriculteurs. En effet, leur engagement en tant que pompiers volontaires présente de multiples avantages lors des interventions, de par leur connaissance du terrain et la mise à disposition de leurs réserves d'eau, ou encore pour assurer une meilleure prévention au sein de métiers où les accidents occurrent fréquemment dans des secteurs isolés.


Des aides publiques en faveur de l'irrigation


Lors de l'inauguration de l'évènement, de nombreux élus et partenaires ont répondu "présent". Plusieurs d'entre eux se sont exprimé, parmi lesquels : le député européen Brice Hortefeux, le président du Conseil départemental Lionel Chauvin, le préfet du Puy-de-Dôme Joël Mathurin, le président des irriguants de France Éric Frétillère ou encore le conseiller régional Emmanuel Ferrand. Ce dernier a profité de cette tribune pour rappeler la mise en place, au 1er janvier 2023, d'un programme d'aides européennes allouant 50 millions d'euros sur 5 ans aux projets de construction d'ouvrages hydrauliques en Auvergne-Rhône-Alpes. Un dispositif FEADER complété par 20 M€ pour l'achat de matériels et la rénovation des installations permettant de réaliser des économies d'eau (goutte à goutte, pivots...), qui s'inscrivent dans le cadre du "Plan eau". 

« Au 31 décembre 2023, 143 dossiers ont été montés pour l'acquisition d'appareils, représentant 3 M€ d'aides publiques », précise le conseiller régional Emmanuel Ferrand. 

Une bonne nouvelle pour le syndicat mixte pour l'aménagement de la Haute Morge/Somival, qui envisage de réhausser le barrage de la Sep afin d'augmenter sa capacité de stockage de 6 000 m3.

Lire aussi -> Naussac encore à son plus bas niveau


Un franc succès à renouveler


Au lendemain de l'H2O Trail, les Jeunes agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes se disent « très satisfaits de la journée ». Avec 71 équipes de coureurs, 50 bénévoles et 700 repas servis, « notre objectif a été atteint » se réjouit Sarah Pisoni, chargée de communication JA et co-organisatrice de l'évènement. Et le syndicat ne compte pas s'arrêter là, puisque l'évènement devrait être réitéré sur les sites de différents ouvrages hydrauliques de la région, dans les années à venir.

 

Des coureurs conquis

Lors du H2O Trail, pas moins de 71 équipes de trois coureurs participaient à la course de relais organisée le matin du 16 mars, soit 210 participants au total, « avec une majorité de femmes dans les équipes », précise le commentateur sur place. La première équipe à avoir complété les quatre tours de 6 km – le dernier tour étant réalisé par les trois équipiers simultanément – est celle du club de course Volvic Natura Trail, avec un temps d'1 heure, 49 minutes et 15 secondes ! Laurent, Vincent et Pierre-Nicolas reviennent sur la course au moment la remise des prix : « C'est un format qui change avec des boucles tous sols et un relais à trois. Nous avons apprécié de partager la dernière boucle et les souffrances ensemble, c'était très bien. » Concernant la typologie de la boucle, les coéquipiers évoquent une « première partie très roulante avec pas mal de cailloux, et une deuxième partie valonnée où nous nous sentions plus à l'aise, avec pas mal de gadoue dans l'ensemble ». À la fin de la course, les compères n'ont pas pu résister à l'appel de la soif, qu'ils ont sustentée avec une bière locale proposée par la brasserie Dark Lab Brewing company de Saint-Ours, à la buvette de l'événement.


Palmarès du H2O Trail 2024


Podium équipes masculines :


-1re place : Volvic Natura Trail, 01h59min15sec ;
-2e place : Trail du charbon, 01h52min45sec ;
-3e place : Chicken run, 01h54min01sec.


Podium équipes féminines : 


-1re place : Les charbonnasses, 02h55min35sec ;
-2e place : Les trois drôles de dames, 03h05min15sec ;


Podium équipes mixtes :


-1re place : Les sangliers de la Sep, 02h12min19sec ;
-2e place : Proxiel 1, 02h19min50sec ;
-3e place : Val'Limagne, 02h21min09sec.

Les plus lus

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

De gauche à droite : Anthony Fayolle (SG) et Nicolas Merle (Président).
Un nouveau duo à la tête de la FDSEA de Haute-Loire

Jeudi 3 avril, le nouveau conseil d'administration de la FDSEA de Haute-Loire a élu président, secrétaire général ainsi que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière