Aller au contenu principal

SÉCHERESSE
Les sols « très secs » à « extrêmement secs » en Limagne Sud

La Chambre d'agriculture a organisé à la mi-janvier, les rendez-vous de l'agronomie en Limagne, l'occasion de faire un point sur les niveaux des ressources en eau.
 

Bêche analyse de sol agricole
En cette fin de mois de janvier 2024, les sols accusent des notes de sécheresse déjà importantes.
© ©ChristianGloria

Depuis quelques années maintenant, la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme organise durant l'hiver, deux rendez-vous agronomiques en Limagne. Ces moments sont l'occasion de revenir sur la dernière campagne et surtout de préparer celle qui s'apprête à redémarrer. Ludmilla Deshayes, chargée de mission irrigation à la Chambre d'agriculture a fait un point sur l'état de la ressource en eau et du barrage de Naussac, loin de remplir, cette année encore, les attentes.

Les sols de Limagne sud très secs

Plus localement, Ludmilla Deshayes nous apprend que le rapport à la normale du cumul des précipitations (source Météo France) depuis le début de l’année hydrologique (soit de septembre à fin décembre 2023) est :

- au niveau de la normale sur le secteur Limagne Nord

- déficit pluviométrique sur le secteur Limagne Sud (entre les vallées de l’Allier et de la Dore)

- excédent sur le secteur du Sancy et de la chaîne des Puys

L’indicateur de la sécheresse des sols (source Météo France) depuis le mois d’octobre indique sur le secteur Limagne Sud, entre l’Allier et la Dore, un état « très sec » des sols (événement se produisant en moyenne tous les 10 ans) jusqu'à « extrêmement sec » (événement se produisant en moyenne une fois tous les 25 ans) localement. « Ces données sont issues des stations et des modèles Météo France et sont connues à l’échelle départementale, des observations différentes à une échelle plus locale peuvent donc être observées » précise la conseillère. 

De plus, depuis la sécheresse automnale et hivernale rencontrée l’an dernier, les sols ne se sont pas réhumidifiés en profondeur. « La pluviométrie du printemps et de l’été, même si elle a été « confortable» a été rapidement consommée par la végétation. »

À lire aussi : Naussac encore à son plus bas niveau

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière