Aller au contenu principal

Entre tradition et modernité

Isabelle et Gilles Manhès ont inauguré en mai dernier leur cave d’affinage enterrée à Mandailles pour retrouver l’univers de l’affinage en buron traditionnel.

Isabelle Manhès au milieu des fourmes en cours d’affinage.
Isabelle Manhès au milieu des fourmes en cours d’affinage.
© Patricia Olivieri

Gilles Manhès n’a jamais oublié les heures passées auprès de son grand-père qui fabriquait ses fromages au buron au cœur des paysages magnifiques de la vallée verdoyante de la Jordanne (15). Un savoir-faire ancestral que son aïeul lui a transmis et qu’il perpétue aujourd’hui à Laveissière-de-Mandailles (15) pas loin du Puy Mary, lui la quatrième génération de producteur-fromager. S’il s’est perfectionné sur les bancs de l’Enilv d’Aurillac aux technologies fromagères, l’agriculteur a toujours gardé à l’esprit de renouer avec la tradition. « Gilles a toujours trouvé magique le fait que dans les burons, sans rien faire, le fromage croûtait », relate Isabelle, son épouse devenue salariée de l’exploitation. Installé en 1999, l’éleveur de montbéliardes transforme depuis près des deux tiers de la production* de ses 40 laitières en fourmes de Cantal et Salers. Soit en moyenne 300 pièces, 250 de salers, une cinquantaine de cantals en début et fin de saison, « selon les conditions météo et les besoins à la vente », précise Isabelle qui, chaque été, accueille sur l’exploitation les touristes, groupes et curieux – comme ces deux cyclistes américains venus faire une petite pause salutaire un mercredi après-midi caniculaire. Jusqu’à l’été dernier, une centaine de fourmes étaient affinées dans une petite cave attenante à la fromagerie et au magasin, le reste confié à un affineur.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1478, du 4 octobre 2018, en page 16.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière