Aller au contenu principal

De l'agriculture indoor à l'expédition martienne

Toujours en quête d'autonomie énergétique, l'industrie spatiale finance de longue date les technologies d'agriculture « indoor ». Dans la station internationale, la Nasa cultive des légumes depuis 2014. Prochain horizon : les expéditions martiennes.

Toujours en quête d'autonomie énergétique, l'industrie spatiale finance de longue date les technologies d'agriculture « indoor ». Dans la station internationale, la Nasa cultive des légumes depuis 2014. Prochain horizon : les expéditions martiennes.
Toujours en quête d'autonomie énergétique, l'industrie spatiale finance de longue date les technologies d'agriculture « indoor ». Dans la station internationale, la Nasa cultive des légumes depuis 2014. Prochain horizon : les expéditions martiennes.
© Insterstellar labs

À l'instar de la microinformatique ou du photovoltaïque, l'agriculture a aussi été optimisée par l'aventure spatiale. Avec une approche très particulière : l'autonomie high-tech. Certes, l'agriculture dite « indoor » (lumière 100 % artificielle, environnement contrôlé) a été inventée dans les années soixante-dix pour les sous-marins nucléaires, retrace le chercheur américain Cary A. Mitchell, de l'université de Purdue. Mais la Nasa et l'industrie spatiale ont contribué à accélérer de nombreuses recherches dans le domaine.
Dès les années quatre-vingt, la Nasa a conduit sur Terre des tests d'agriculture simulant les conditions de vie dans l'espace, créant par exemple des capsules de production verticale de blé en apesanteur. Les premiers modules d'agriculture en « environnement contrôlé ». Pour limiter les coûts de l'énergie, la Nasa a aussi été la première à financer des recherches sur l'éclairage par Led au début des années quatre-vingt-dix. Elle a également contribué à l'amélioration des techniques d'aéroponie (irrigation par vaporisation), permettant de limiter la consommation d'eau des systèmes hors sol.
En 2014, la Nasa parvient finalement à envoyer deux modules de production de légumes dans l'espace. Depuis cette date, les astronautes cultivent pour leur propre consommation et pour la recherche. Plus récemment, la société française Space Cargo a envoyé 320 plants de vigne dans l'espace. C'était en 2020. Elle projette de mettre sur le marché des plants plus résistants de cabernet-sauvignon et de merlot en 2024. Son hypothèse : les conditions de culture dans l'espace accélèrent la sélection de traits de caractère utiles sur Terre.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière