Aller au contenu principal

Cinq axes de travail pour Interbev Nouvelle-Aquitaine

Après avoir fait le bilan de l’année écoulée et de la situation de la filière viande en assemblée générale, les responsables d’Interbev Nouvelle-Aquitaine sont revenus sur les axes stratégiques adoptés en séminaire en 2023.

Ovinpiades : Les élèves ont assisté à des démonstrations de chiens de troupeau.
© Pascale Dumont

De nombreuses actions ont émaillé l’année 2023 pour l’interprofession bovine régionale. Entre formations éleveurs, bouchers, interventions en milieu scolaire et en restauration collective, organisation des Ovinpiades des jeunes bergers et participation à différentes manifestations, l’année a été riche en matière d’animation et de communication, deux des principales missions d’Interbev.
C’est également en 2023 que le conseil d’administration s’est réuni en séminaire pour donner le cap des mois à venir. La situation actuelle de l’élevage bovin est en effet préoccupante dans la région. Avec près de 40 000 veaux en moins sur l’année, la décapitalisation à l’échelle néo-aquitaine contribue à elle seule à un tiers de la baisse nationale. L’abattage, notamment en veau et en bœuf est également en recul de 3.4%. Le positionnement fort de la région sur les signes officiels de qualité et sur l’élevage à l’herbe ne suffit pas à enrayer la tendance. Dans le même temps, la consommation de viande en France se maintient. Avec une production en baisse et une consommation stable, le pays doit donc se tourner vers les importations pour assurer l’équilibre. Des importations dont on sait qu’elles ne respectent pas toujours le standard de qualité exigé des éleveurs français.
Cinq axes stratégiques ont été définis par le conseil d’administration en juillet dernier : accompagner les acteurs dans leur processus d’adaptation de l’offre à la demande, agir pour des filières durables et économiquement attractives, accompagner et fédérer tous les acteurs de l’amont à l’aval en Nouvelle-Aquitaine, fédérer les actions de communication valorisant notre filière responsable et durable avec des professionnels formés, confirmer notre place d’expert des sujets filières Elevage et viande dans nos territoires.
P. Dumont

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière