Aller au contenu principal

Avalanche : le contre-la-montre

Parce que ça n’arrive pas qu’ailleurs, le PGM de Murat, en tandem avec les pisteurs de la station du Lioran, les moniteurs de ski et le Samu, a déployé un exercice avalanche.

© Patricia Olivieri

« Lors d’une avalanche, le premier quart d’heure est crucial, vital même. Passées ces 15 premières minutes, les chances de survie des victimes ensevelies passent de 96 à 26 % », précise le major Jean-Christophe Fourcoux, commandant du PGM* de Murat. La rapidité et l’efficacité d’intervention des premiers secours relèvent donc d’une question de vie ou de mort. Et en la matière, aucun massif n’est à l’abri, comme l’ont montré les décès du gendarme Emmanuel Bon en 2005 sur l’Aiguillon sur le domaine skiable du Lioran ou, en décembre 2017, celui d’un skieur au col de Rombière. Plus récemment, ce début d’année, deux personnes en raquettes ont réussi à se sortir seules d’une coulée de neige dans le secteur du Peyre-Arse.

Quinze premières minutes cruciales
D’où l’intérêt des exercices comme celui qui a eu lieu au Lioran en bordure de piste. Sur le pont : onze hommes et femmes du PGM de Murat, dont le maître-chien Crespe et Guetapan, son fidèle et précieux compagnon, des pisteurs secouristes de la station dont le chef de piste Laurent Ajalbert**, des moniteurs de ski et une équipe du Samu avec deux médecins urgentistes et deux infirmières. Objectif, même si secouristes et militaires ont reçu la même formation de base sur ce volet : vérifier les procédures, la coordination des équipes, par des ateliers de mise en situation. Au préalable, première consigne pour les primo-intervenants : transmettre l’alerte et essayer de ne pas polluer la coulée en disséminant du matériel au risque de perturber l’action du chien de sauvetage. Premier atelier, peut-être le plus impressionnant : le travail du chien justement.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1497, du 14 février 2019, en page 16.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière