Aller au contenu principal

Agriemploi se félicite d'une bonne année

Mercredi 17 novembre, à Mende, a eu lieu l'assemblée générale d'Agriemploi, une structure gérée par le syndicat des Jeunes agriculteurs. L'occasion de revenir sur une année 2020 intéressante malgré la crise.

Mercredi 17 novembre, à Mende, a eu lieu l'assemblée générale d'Agriemploi, une structure gérée par le syndicat des Jeunes agriculteurs. L'occasion de revenir sur une année 2020 intéressante malgré la crise.
Mercredi 17 novembre, à Mende, a eu lieu l'assemblée générale d'Agriemploi, une structure gérée par le syndicat des Jeunes agriculteurs. L'occasion de revenir sur une année 2020 intéressante malgré la crise.
© Marion Ghibaudo

Après un pic d'activité en 2018, l'année 2021 est celle de la stabilisation, se sont satisfaits les élus de la structure, et le nombre de salariés employés par Agriemploi a même légèrement augmenté.
« Désormais, les groupements d'employeurs sont connus, donc c'est une bonne chose, nous devons maintenant travailler sur le manque de main-d'oeuvre », a détaillé Romain Gras, président d'Agriemploi. Pour recruter les petites mains dont les exploitations agricoles ont besoin, Agriemploi s'est donnée comme objectif de rencontrer les élèves des établissements agricoles et en apprentissage dans les différents centres CFA de Lozère pour « recruter des travailleurs et remédier à la surcharge des agriculteurs ». Des recrutements devenus urgents, car à ce jour, huit annonces ne sont toujours pas pourvues sur le département : « il va falloir rapidement trouver des solutions face à cette pénurie de main-d'oeuvre ». Un manque qui peut s'expliquer, en partie, par la crise de la Covid-19 et « l'envie des gens de bouger, changer qui se fait jour maintenant ». « Nous devons faire la promotion des métiers agricoles, a souligné le président d'Agriemploi, en allant à la rencontre des étudiants ». Si l'année 2020 a été compliquée par la crise sanitaire et les événements de promotion (salon du TAF, journée de l'installation, etc.) ont été peu nombreux, Agriemploi a su tirer son épingle du jeu. « Il faut inciter les jeunes à voir autre chose avant de s'installer dès la sortie de leurs études », a noté Romain Gras, qui se dit convaincu qu'avant une installation, « faire des missions avec Agriemploi est une bonne chose pour découvrir d'autres facettes du métier d'agriculteur ».

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière