Aller au contenu principal

Travaux agricoles nocturnes et nuisances sonores - Qu'avez-vous le droit de faire ?

Moisson ou pulvérisation, les travaux agricoles nocturnes et les nuisances sonores qu'ils génèrent sont régis par des règles qui diffèrent d'un département à l'autre. 

Les travaux nocturnes sont régis par des arrêtés préfectoraux concernant les bruits de voisinage.
Les travaux nocturnes sont régis par des arrêtés préfectoraux concernant les bruits de voisinage.
© Amazone/Claas/Horsch/New Holland

Les agriculteurs et entrepreneurs de travaux agricoles sont-ils libres d'exercer leur métier où ils veulent, quand ils veulent ? La réponse n'est pas si simple. Et surtout nombreux sont les agriculteurs à ne pas savoir ce qu'ils ont le droit de faire. 

Le champ d'action des activités agricoles, passé une certaine heure, est notamment régi par les arrêtés préfectoraux relatifs au bruit de voisinage. Ces textes réglementaires sont souvent accessibles sur le web, sur les sites des préfectures et/ou des agences régionales de santé (ARS). Ces arrêtés comportent bien souvent des articles spécifiques au monde agricole, proposant des fenêtres d'intervention beaucoup plus vastes que les autres professionnels (industrie, BTP, artisan, etc.). Il peuvent inclure des règles d'usage pour certaines familles de matériels comme les effaroucheurs. 

Bruit : faire appel au bon sens paysan

Attention cependant : si ces arrêtés n'intègrent pas de spécificités pour les agriculteurs, ces derniers sont soumis aux mêmes règles que les autres corps de métier. Ces plages d'activités génératrices de bruit sont bien souvent de 7 h à 20 h du lundi au vendredi et de 8 h à 20 h le samedi. Pour les particuliers, ces horaires sont encore plus restrictifs : du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 19 h 30, le samedi de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h et le dimanche de 10 h à 12 h. 

Des arrêtés municipaux peuvent cependant définir des horaires et des conditions spécifiques des usages sur la commune, qui peuvent être moins ou mieux disant que les arrêtés préfectoraux, aussi bien pour les particuliers, les professionnels et le monde agricole. Au besoin, les agriculteurs peuvent demander auprès de leur mairie la mise en place d'arrêtés dérogatoires pour la récolte ou pour d'autres activités.

Quoi qu'il en soit, ce contexte réglementaire ne doit pas faire oublier le bon sens paysan, ainsi que les règles de courtoisie et de respect du voisinage, comme éviter, dans la mesure du possible, de travailler à proximité des habitations aux heures matinales ou tardives, ou au moment des heures de repas à la belle saison.  

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?

Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…

Agriculteur remplissant le réservoir de GNR de son tracteur
GNR agricole : comment bénéficier du tarif réduit dès le 1er juillet 2024 ? où trouver l’attestation ?

Pour en finir avec les avances de la TICPE remboursable sur le prix du GNR, les agriculteurs vont devoir présenter une…

Matériels éligibles à l'enveloppe de 47 millions d'euros d'aide de FranceAgriMer
Quels sont les matériels éligibles à l'aide FranceAgriMer de 47 millions d'euros visant à réduire l'utilisation des produits phyto ?

FranceAgriMer vient d'ouvrir un programme d’aide de 47 millions d’euros pour encourager les agriculteurs, ETA et…

Carte de France des immatriculations de tracteurs en France en 2023
Quels départements français ont immatriculé le plus de tracteurs en 2023

Axema vient de dévoiler le classement des immatriculations de tracteurs standards en 2023 par département. Les cinq premiers…

Remplissage du réservoir d'AdBlue d'un tracteur
Comment évolue le prix de l'AdBlue ?

Au coût du carburant qui pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs, s’ajoute l’AdBlue nécessaire dans tous les…

Rolland reste leader du marché des bennes agricoles en France. Lambert et Maupu sont au coude à coude.
Immatriculations de bennes agricoles en 2023 - Rolland, Lambert et Maupu aux premières places

Les chiffres Axema sur les immatriculations 2023 de bennes viennent de tomber. Ils font état d'une baisse de 7,5 % du nombre…

Publicité