Aller au contenu principal

Désherbage mécanique
Bineuse avec interface et caméra : pourquoi c'est indispensable pour Éric Chanu

  

Installé à Louviers dans l’Eure, Éric Chanu a d’abord biné pour favoriser la croissance du maïs. « Les dents grattent au plus près des plants et provoquent un effet boost en le rechaussant. J’ai ensuite utilisé une désherbineuse, afin de réduire les produits phytosanitaires. » L’agriculteur a poursuivi son expérience en s’équipant au fil des ans. Éric Chanu maîtrise désormais la technique sur le colza et le maïs en interrang de 50 centimètres. Il peut s’exonérer du traitement en post-semis prélevée. Cependant, l’agriculteur constate des impasses dans sa lutte chimique contre les ray-grass.

Éric Chanu affine ses techniques de binage depuis 30 ans.
© Reussir

 

Le binage par caméra offre de nouvelles perspectives

Fort de ces expériences passées, Éric Chanu veut biner du lin et des céréales. Il a donc acquis une bineuse Phenix, munie d’une caméra colorimétrique. L’interface, baptisée Lynx, s’adapte à toutes les marques jusqu’à 12 mètres et donc aux outils présents sur son exploitation. L’interface est fixée entre le tracteur et la bineuse. Des roues d’ancrage sont réglables sur la voie du tracteur. La caméra peut ainsi modifier la position latérale de la bineuse. Outre le confort apporté, l’outil permet d’augmenter la vitesse et la profondeur de travail.

Camera colorimétrique sur bineuse
La caméra colorimétrique est connectée à l'interface Lynx.
© Reussir

 

Des vitesses de binage plus élevées

La caméra permet de travailler à 3 kilomètres à l’heure à 12,5 centimètres dans les lins. En céréales et en maïs, la vitesse atteint 7 à 8 kilomètres à l’heure et 10 à 11 kilomètres à l’heure en colza. « Si on débute sur des interrangs larges, comme sur betterave ou colza à 50 centimètres, des bineuses mécaniques ou frontales permettent de se faire la main. Mais, il faut penser qu’on passera à la caméra. »

Des essais encourageants en lin

L’agriculteur débute des binages de céréales en 25 centimètres et en lin à 12,5 centimètres. « Je reste prudent sur les résultats. À terme, j’aimerais supprimer l’usage d’antidicotylédones qui a un effet négatif sur la culture du lin. » Les premiers résultats et les essais menés avec la chambre d’agriculture s’avèrent encourageants. Un peu plus de 60 % des dicotylédones et graminées ont été supprimés. Cette année, l’agriculteur a également biné de l’orge de printemps peu sale. La démarche a évité le recours à un antigraminée.

Bineuse Phenix
À la suite des essais de binage du lin à 12,5 cm, un peu plus de 60 % des dicotylédones et graminées ont été supprimés.

 

Un parc de tracteurs adapté au binage

Développer le binage ne s’improvise pas. L’agriculteur s’est équipé d’une bineuse pour chaque interrang. Dans une logique de réactivité, un tracteur avec roues étroites est dédié au maïs et au colza. Un autre, monté avec des pneus larges et plutôt usés, est affecté aux céréales afin de biner les interrangs étroits. « La clé de la réussite est de pouvoir tirer profit des meilleurs créneaux météorologiques », résume Éric Chanu.

 

Un système de caméra pour plusieurs bineuses

Antoine Bouttier, commercial Haute-Normandie Latitude GPS

« Éric est client chez nous depuis 2003, en commençant par des barres de guidage, puis de l’autoguidage avec une précision de 2 centimètres. Ces évolutions et ses envies ont évolué au fil des ans, notamment avec les bineuses. Le système de guidage par caméra colorimétrique est la suite logique de la précision. L’interface fonctionne aussi bien avec une bineuse Phenix qu’avec un Monosem. Les agriculteurs peuvent donc réfléchir leur investissement progressivement. Pour débuter, le plus simple est de sélectionner une bineuse qui correspond, à savoir la même largeur avec l’interrang qui convient. Ensuite, il faut toujours se souvenir qu’un bon semis fera un bon binage ! »

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Tracteurs et machines agricoles John Deere
Fin du litige entre John Deere et les agriculteurs américains : pourquoi la France n'est pas concernée
La fédération des agriculteurs américains a signé un accord avec John Deere qui octroie le droit aux agriculteurs de ne pas…
Le réglage correct d'une charrue passe par une bonne préparation du tracteur.
TUTO VIDÉO - Les 10 règles pour bien labourer avec sa charrue portée
Une charrue mal réglée coûte cher. En plus de fournir un travail de mauvaise qualité, elle entraîne une usure prématurée des…
Statu quo en 2022 concernant les parts de marché des chargeurs télescopiques
Immatriculations des chargeurs télescopiques en 2022 - Le trio de tête inchangé
En hausse, le marché des chargeurs télescopiques ne connaît pas de grands changements concernant les trois leaders Manitou, JCB…
En 2022, John Deere assoit sa position de leader des tracteurs en France. Fendt accède à la seconde place.
Classement officiel des immatriculations tracteurs 2022 - John Deere toujours leader, Fendt s'octroie la seconde place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
La tonne à lisier Kumm Technik KTR Titan dispose d'un pont moteur et peut recevoir des pneus de 900 mm de large et 2,05 m de diamètre.
KTR Titan - La tonne à lisier Kumm Technik pour conditions difficiles
Kumm Technik a dévoilé une nouvelle tonne à lisier largement chaussée et dotée d'un pont moteur.  
Publicité