Aller au contenu principal

La FNPL demande une «augmentation générale» de 50 €/1000 l

© E. Bignon

Dans un communiqué du 27 mai, la fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) exige un «signal fort» de la part des acteurs de l’aval et une revalorisation du prix du lait payé aux producteurs pour faire face aux prix des intrants «qui explosent dans toutes les fermes». «Nous avons besoin d’une augmentation générale de 50 €/1000 l de lait payé», affirme le syndicat. Soit l’équivalent de 0,5 ct€ sur un yaourt ou de 6 ct€ sur une bouteille de lait, souligne le communiqué. «Le prix de l’avenir» pour la FNPL, qui agite le spectre de la «décapitalisation» du cheptel laitier. «Une ferme laitière ne reprend jamais son activité après l’avoir arrêtée.»

Ciblant tour à tour la responsabilité de l’industrie et de la distribution dans cette dynamique (-1,5% de vaches laitières sur un an en avril, selon l'Idele), le syndicat demande le paiement du lait «à sa valeur». «Toutes les laiteries doivent dire maintenant à leurs éleveurs: "Nous avons besoin de vous", clame le communiqué. Tous les distributeurs doivent cesser ce jeu délétère qui entraînera la ruine de toute une filière et accepter les hausses.» En mars, le prix du lait standard (toutes qualités) s’est établi à 407 €/1000 l (+64 € par rapport à mars 2021), d’après FranceAgriMer. Le prix réel était, lui, de 434 €/1000 l. Quant aux coûts de production, ils ont augmenté de 19% sur un an.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur nutritionnelle. Quelle que soit…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
En aménageant une ancienne grange en escape game, Romain Soucaze entend attirer un nouveau public sur sa ferme où il vend du lait cru et du beurre.
Un escape game à la ferme
Enfermés dans une ancienne grange, les visiteurs de la ferme « Chez Sancet » découvriront au fil des énigmes la tradition…
La FNPL promet des manifestations si le prix du lait n’augmente pas à la rentrée
Le syndicat met la pression sur les distributeurs : si le prix de la brique de lait n’augmente pas d’ici le 1er
La proximité des exploitations facilite les collaborations entre éleveurs et céréaliers
Contractualisez-vous avec des céréaliers pour sécuriser vos stocks ?
Des synergies sont possibles entre exploitations d’élevage et de grandes cultures. Cette coopération peut notamment vous…
La part de marchés de la marque Candia dans le rayon des lait de consommation s'élève à 17,5% (+0,2%/2020)
Un résultat en hausse pour Sodiaal mais encore loin de ses ambitions
Après une année tout juste à l’équilibre, la coopérative affiche en 2021 un résultat courant de 10 millions d’euros pour un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière