Aller au contenu principal

Effets transgénérationnels de la graine de lin extrudée

L’apport de graines de lin extrudées pendant la gestation d’une vache améliore la carrière reproductive de ses filles.

Les quantités de graines de lin ont été estimées à partir des quantités d’aliments livrées par 22 entreprises travaillant avec Valorex. © A. Conté
Les quantités de graines de lin ont été estimées à partir des quantités d’aliments livrées par 22 entreprises travaillant avec Valorex.
© A. Conté

C’est un des résultats d’une étude réalisée par l’Inra de Nantes-Oniris, menée sur 2 250 troupeaux ayant utilisé de la graine de lin extrudée sur la période 2008-2015. Les quantités de graines de lin reçues par vache et par jour ont été estimées à partir des quantités d’aliments livrées par 22 entreprises travaillant avec Valorex. Grâce au numéro de cheptel, un rapprochement a pu être fait avec la base de données du Système national d’information génétique afin d’obtenir les effectifs des vaches en lactation, leurs performances au contrôle laitier et leurs dates d’insémination et de vêlage.

Au-delà des résultats positifs sur la production et la repro (voir Réussir Lait de février 2019), l’étude a exploré la possibilité d’effets transgénérationnels. « Nous avons fait l’hypothèse qu’une meilleure alimentation de la vache au cours de sa gestation est favorable à la carrière reproductive de sa fille », précise Nathalie Bareille. 696 troupeaux ayant reçu de la graine de lin extrudée sur la période ont été retenus, ce qui a permis d’étudier 19 555 vaches Holstein ayant donné naissance à 22 382 filles.

Démontré avec une méthode épidémiologique

Le premier vêlage est avancé de 5,3 jours pour une dose de 300 g/j de graine de lin et de 11,3 jours pour une dose de 300 à 1500 g/j. L’effet est d’autant plus marqué que les mères sont plus âgées. Leur deuxième vêlage intervient lui aussi plus rapidement si elles-mêmes reçoivent de la graine de lin extrudée.

Les vaches dont les mères ont reçu une dose de lin de moins de 300 g/j sont fécondées 10,8 jours plus tôt si elles-mêmes ont reçu de 300 à 1500 g/j de graine de lin, et 4,1 jours plus tôt si elles en ont reçu moins de 300 g/j (comparées à des vaches n’ayant pas reçu de lin pendant leur développement). Il y a par contre peu d’effet sur l’âge au deuxième vêlage si les filles n’ont pas elles-mêmes reçu de graine de lin. « Ces travaux ouvrent des perspectives scientifiques sur les effets de la nutrition sur la fonction de reproduction par la voie transgénérationnelle », conclut Nathalie Bareille.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sodiaal annonce des prix du lait en hausse
Le prix du lait conventionnel d'octobre est compris entre 428 et 443 € les mille litres selon les régions et leur saisonnalité du…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière