Aller au contenu principal

Filière blé tendre
Vivescia renforce son activité HVE

Les exploitations apportant des grains HVE (Haute valeur environnementale) au collecteur recevront une prime.

Récolte et collecte en baisse mais bonne qualité premium et supérieure pour le blé tendre français 2020.
© Hans (Pixabay)

Le groupe coopératif agricole et agroalimentaire Vivescia (3,4 Md€ de chiffre d’affaires, 7 000 collaborateurs et 10 500 agriculteurs-entrepreneurs adhérents du nord-est de la France) a annoncé, le 22 octobre, qu’il verserait « une prime de 1 €/t pour les céréales engagées en certification environnementale niveau 2 ou 3 HVE (Haute valeur environnementale) », apportées à Vivescia dans le cadre de la récolte 2021. Ce dernier s’est engagé depuis février 2019 dans cette démarche, qui s’applique à l’ensemble de l’exploitation productrice et non à une production en particulier.

« Aujourd’hui, la certification environnementale niveau 2 devient la norme pour les filières céréalières qualitatives. Vivescia souhaite adresser un signe de reconnaissance méritée à tous ceux qui sont déjà certifiés, et lancer un signal aux agriculteurs-coopérateurs, désireux de s’engager dans cette démarche de progrès. Nous les accompagnerons pas à pas avec nos équipes et avec nos partenaires des Chambres d’agriculture », a précisé Christoph Büren, président de la coopérative, dans un communiqué.

Des sessions de formation seront organisées pour accompagner les agriculteurs-coopérateurs intéressés (petits groupes pour le niveau 2 ; petits groupes et individuellement pour le même niveau 2 et pour le niveau 3, seule certification officielle). Et la coopérative vient de nouer un partenariat avec les chambres d’agriculture de l’Aube et de la Marne pour mutualiser le coût. « D’autres partenariats publics et privés sont en cours de construction », précise le communiqué.

Si aucun chiffre n’’est publié sur les tonnages concernés, on sait que Vivescia collecte 3,6 Mt de grains chaque année, ce qui représente notamment 5 % du blé collecté en France et 20 % de l’orge.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Retour du McBaguette, fabriqué avec de la farine Label Rouge
McDonald’s France lance une nouvelle édition de son « burger à la française »
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne