Aller au contenu principal

Lin textile
Une filière en progrès permanent

Le Gnis vient de présenter une charte qualité “Maître Semencier Lin”. Un contrat d'amélioration continue, véritable outil de management pour produire des semences certifiées de lin “high tech”, qui répondent aux besoins en perpétuelle évolution des clients du textile, des biomatériaux comme de la chimie verte.

« En 1982, le taux d'utilisation des semences françaises de lin n'excédait pas les 28 % des besoins et l'ensemble du marché était alors dominé par la Belgique et les Pays-Bas, a rappelé Jérôme Lheureux, président de la section Lin et Chanvre du Gnis. Aujourd'hui, suite au travail de qualité réalisé par les entreprises françaises, ce ne sont pas moins de 90 % de semences certifiées françaises qui sont utilisées par les liniculteurs hexagonaux. » Grâce à la quinzaine de variétés cultivées, qui présentent des rendements « 4 à 5 fois plus élévés » que dans les pays tiers, la France est devenue le leader mondial du lin textile avec 77.000 t sur 65.000 ha, dont 11.000 ha en semence (74.000 q). Et ce, loin devant les autres producteurs (cf. carte). « Pour arriver à une telle qualité, il n'y a pas de secret ! Ce sont des heures de recherche mais aussi des mains expertes qui se trouvent derrière chaque semence de lin », affirme le Gnis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne