Aller au contenu principal

Qualité
Terres Univia et Bleu-Blanc-Coeur ont le soja en commun

Terres Univia, l’interprofession des huiles et protéines végétales, et l’association Bleu-Blanc-Coeur, ont lancé, lors du salon de l'agriculture, la charte “Soja de France”.

154 000 hectares de soja ont été implantés en France en 2018.
© C.Gloria

Les produits de soja certifiés dans le cadre de la charte "soja France" sont garantis sans OGM, d’origine France, tracés et durables. La charte s’accompagne de deux nouveaux cahiers des charges Bleu-Blanc-Coeur (soja et féverole).

Savoir-faire et valorisation sur le territoire français

« Il existe un savoir-faire en France autour du soja. On peut lancer une dynamique de production pour les filières animales », a expliqué Françoise Labalette, ingénieure à Terres Univia, en conférence de presse lors du salon de l'agriculture. Pour Stéphane Radet, directeur du Snia : les fabricants d’aliments pour animaux « sauront valoriser cette production ». Aujourd’hui, 500 000 t de tourteaux de soja non transgéniques sont importées. En 2018, la France a planté 154 000 ha de soja qui ont permis une production de 400 000 t de graines, faisant de la France le deuxième producteur de soja en Europe. Les deux partenaires souhaitent atteindre les 250 000 ha de soja français sans OGM, local et durable à l’horizon 2025 pour les substituer au soja d’importation. L’idée est aussi de redévelopper des milliers d’hectares de féveroles. Pour Nathalie Kerhoas, directrice de Bleu-Blanc-Coeur, l’entreprise oeuvre à la « mise en place du programme national nutrition santé des animaux ».

 

 

Les plus lus

Baisse des prix des céréales attendue en 2023 par la société d'études Cyclope
Les cours du blé tendre, du maïs, des huiles végétales et de la graine de soja pourraient pâtir de récoltes mondiales pour le…
Guerre en Ukraine - Les négociations se poursuivent pour reconduire l’accord sur le corridor "mer Noire"
Les Russes accusent l’Occident de ne pas respecter un autre accord signé sur les engrais. L’accord initial sur les grains se…
Guerre en Ukraine - Reconduction de l'accord sur le corridor « mer Noire » pour au moins 60 jours
La Russie pose ses conditions pour la prochaine négociation de renouvellement de l'accord et menace de livrer gratuitement l'…
Philippe Heusèle (Intercéréales) : « L’agriculture doit être gérée comme un secteur économique »
Dans le contexte particulier de tensions internationales que connaît le marché des grains, notamment du blé tendre, le président…
Céréales ukrainiennes - Quelle baisse de production attendue en 2023 ?
L'invasion russe de l'Ukraine a forcé les agriculteurs locaux à réduire leurs assolements de céréales. Une hausse des surfaces d'…
Invivo et Vivescia poursuivent leurs opérations en Ukraine
 Les groupes coopératifs français Invivo et Vivescia ont préservé leurs salariés sur le territoire ukrainien, malgré le conflit…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne