Aller au contenu principal

Cotidienne du 4 août 2020
Tendances des marchés céréaliers et oléagineux du 3 août 2020

© Samuel Cauchois-Pixabay

Blé tendre et orge fourragère en retrait sous le poids de la devise et des récoltes mondiales

Les cours des céréales à paille ont reculé sur leur marché physique respectif, sous la pression de la monnaie européenne dont le niveau a progressé face au dollar, pénalisant les offres européennes sur le marché mondial. Par ailleurs, les opérateurs intègrent maintenant une récolte russe plus importante qu’attendu, entre 79 et 80 Mt, les surfaces en blé tendre étant effectivement corrigées à la hausse. Par exemple, la société russe Ikar a relevé ses attentes en estimant la récolte russe à 79,5 Mt, soit 1,5 Mt de plus que lors des précédentes prévisions.
Les cours du blé tendre et de l’orge fourragère ont aussi pâti du bon Crop Rating aux Etats-Unis avec 73 % des parcelles de blé de printemps jugés "bons à excellents" contre 70 % la semaine précédente.

Ces éléments viennent contrebalancer le recul net de la production de céréales à paille de l’Union européenne cette année. Pour autant, les disponibilités à l’échelle mondiale devraient être largement suffisantes.

En maïs, les cours sont stables et profitent peut-être un peu des craintes concernant cette culture. En effet, les précipitations se faisant rares et les températures chaudes, les opérateurs redoutent un mauvais impact des conditions météorologiques sur l’état des cultures. Aux Etats-Unis, celles de maïs sont jugées "bonnes à excellentes" à 72 %, comme la semaine précédente, selon l’USDA.

Samuel Cauchois-Pixabay

 

Progression des cours du colza, dans le sillage des autres produits oléagineux

Les prix du colza ont gagné du terrain entre les séances du 31 juillet et du 3 août sur Euronext et, par ricochet, sur le marché physique français, compte tenu de la hausse de ceux du soja à Chicago, de l'huile de palme à Kuala Lumpur et du pétrole à New York et Londres. Autre élément de soutien : l'euro est repassé sous la barre des 1,18 dollar, améliorant l'attractivité des origines européennes sur la scène internationale. Signalons que l'analyste Stratégie Grains table sur une récolte UE plus le Royaume-Uni 2020/2021 de colza à 16,79 Mt en août, contre 16,54 Mt précédemment. Ceci en raison d'une révision à la hausse des récoltes en Pologne et en Lituanie. Les importations européennes de colza s'élèveraient à 6,1 Mt lors de la présente campagne commerciale, contre 6,2 Mt estimées le mois précédent et 6 Mt en 2019/2020.

En soja, la hausse des prix à Chicago s'explique par l'annonce de l'USDA d'une vente états-unienne de 260 000 t à destination inconnue, dont 8 000 t sur 2019/2020 et 252 000 t pour 2020/2021. Un temps un peu plus sec que prévu est attendu dans les prochains jours dans certains secteurs aux Etats-Unis. Toutefois, le Crop Progress établi par l'USDA estime que les cultures de soja états-unien se développent dans des conditions "bonnes à excellentes" dans 73 % des cas lors de la semaine s'achevant le 2 août, contre 72 % la semaine précédente.

Concernant l'huile de palme, la hausse des prix à Kuala Lumpur est justifiée par des achats techniques, les opérateurs s'attendant à une offre moins abondante en Asie du Sud-Est.

Du côté du pétrole, la progression des cours s'explique par l'amélioration de l'état de santé de l'économie dans certains pays (Etats-Unis, Chine et France).

En tournesol, les cotations sont stables. Stratégie Grains estime la récolte 2020/2021 au sein de l'UE plus le Royaume-Uni à 9,91 Mt, contre 9,70 Mt précédemment.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne