Aller au contenu principal

Révolution ?

Le discours du président Macron à Rungis, pendant les États généraux de l’alimentation, promettait une rénovation de la contractualisation avec la prise en compte des coûts de production, et ce pour l’ensemble des filières. À l’arrivée, le projet de loi accouche d’une souris au regard des objectifs affichés par le gouvernement. Car, dans le détail, les coûts de revient ne sont pas intégrés directement (la prise en compte dépendra des indicateurs définis par la filière) aux contrats et l’obligation d’une contractualisation écrite (avec ces fameux indicateurs) reste à l’initiative des interprofessions, avec toutefois la possibilité pour la force publique de l’imposer. Malgré tout, la filière céréalière a quelques raisons de s’inquiéter, étant donné son exposition au marché mondial et sa bonne organisation actuelle en matière de contrats-types. Les interprofessions étant au cœur de ce dossier, leurs propositions seront décisives pour la filière du commerce des grains.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Thierry Blandinières plaide pour la création d'un contrat Blé premium à Chicago
A l'occasion du congrès de l'Association générale des producteurs de blé, le patron du groupe In Vivo a défendu la création d'un…
« La HVE n’est pas contre les autres certifications mais à côté et s’adresse au plus grand nombre »
Josselin Saint-Raymond, secrétaire général de l’Association nationale de développement de la HVE – HVE et directeur à l’…
Ÿnsect : partenariat avec Noriap pour livrer en nourriture sa future usine d'insectes près d’Amiens
Ce site de fabrication d'ingrédients à base de larve de scarabée Molitor, à la capacité de production record, « consolidera sa…
Danone s’intéresse à l’huile et la protéine de pongamia
Les produits à base de cette légumineuse sont développés par une jeune entreprise étatsunienne.
LSDH : création de l’Atelier INOVé, une unité d’extraction de jus à base de grains
Le groupe familial, en partenariat avec Sofiprotéol, compte construire une usine dédiée à la production de jus végétaux et…
Cyclope 2021 : « un pseudo supercycle haussier des matières premières »
Philippe Chalmin, président de l’association Cyclope, a présenté le 26 mai son rapport 2021, intitulé « Cette obscure clarté qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne