Aller au contenu principal

Filière Pâtes
Restauration collective : des pâtes bio dans la Sarthe

© Congerdesign (pixabay)

À Yvré-l’Évêque, juste en bordure du Mans (Sarthe), Jocelyne Jourdain et Matthieu Chartier se sont lancés dans la production de pâtes bio, principalement destinées à la restauration collective en créant l’entreprise La Pâte sarthoise. « L’un de nos premiers soucis a bien sûr été l’approvisionnement », explique Jocelyne, docteur en pharmacie. « Il n’existe pas de production de blé dur bio dans la Sarthe et la production française est faible avec des filières sous contrat et donc pas de disponibilités pour notre type de production. Nous avons donc dû nous approvisionner en Italie. Les petits moulins que nous avons sollicités là-bas ont tout de suite répondu. » Un producteur de Malicorne-sur-Sarthe s’est toutefois lancé cette année avec une première expérimentation sur 2 ha. Si les conditions météo sont correctes (chaleur, notamment sèche à la floraison), les entrepreneurs espèrent disposer de matières pour des pâtes 100 % sarthoises.

Les matières premières pour leurs autres spécialités céréalières sont en revanche déjà sarthoises : blés tendres anciens (en mélange), petit épeautre et sarrasin. Les exploitants qui les fournissent sont de leur côté déjà vendeurs en circuit court de leurs farines ou de leurs pains et disposent donc de leur propre moulin. « Ils nous livrent donc des farines à la granulométrie que nous désirons » complète la dirigeante.

Pour sa première année, la production de La Pâte sarthoise a frôlé les 6 t, principalement en restauration collective (collèges, lycées, écoles et Ehpad) mais aussi via des distributeurs soit spécialisés bio (Biocoop), soit de petits formats, principalement en rural (Viveco, Proxi, Vival) ou bien encore des boucheries ou des épiceries. Un magasin est également accolé à l’atelier, situé en cœur de ville.

L’objectif des fondateurs est d’atteindre rapidement 20 t annuelles.

 

Les plus lus

Le bioéthanol pourrait représenter 1 % de la SAU française en 2035

Si la France compte 30 millions de voitures en 2035 dont 5 millions fonctionnant à l’E 85 à raison de 3,5 litres/100 km alors…

Prix des céréales - Nette progression des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 3 et le 6 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Prix des céréales - Net rebond des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 2 et le 3 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Repli des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme en récolte 2023 mais hausse en récolte 2024

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 1er et le 2 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Marché des engrais : tendance baissière en azote et phosphore

Malgré un contexte géopolitique incertain au Moyen-Orient engendrant la crainte de pressions sur les matières premières, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne