Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales - Les prix du blé et du maïs en hausse en Europe comme aux Etats-Unis

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 20 et le 21 mars, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Réussir SA

Les cours des principaux contrats à terme en blé et en maïs ont tous gagné du terrain ce jeudi 21 mars 2024 sur le Cbot et sur Euronext. La dynamique vaut pour l’ensemble des échéances ouvertes, donc en ancienne comme en nouvelle récolte.  En Europe, le contrat blé frise les 200 €/t sur mai et s’installe au-dessus des 200 €/t sur septembre. Sur les marchés physiques hexagonaux, les prix ont très légèrement progressé en blé tendre, orge fourragère et maïs. Ils sont stables en blé dur.

La météo reprend quelques peu ses droits en cette fin de semaine : en Russie, on surveille les précipitations pour les deux semaines à venir, notamment dans le sud du pays qui manque d’eau. Les quelques jours de temps secs apparus en France permettent de reprendre les travaux dans les champs. En Vendée, par exemple, on peut enfin commencer à semer du blé dur. Les conditions de culture bonnes à très bonnes sont stables en France en blé tendre, orge d’hiver et blé dur alors qu’elles s’améliorent en orge de printemps d’après le nouveau bulletin Céré’Obs de FranceAgriMer paru ce vendredi. Mais attention, du froid est prévu ce week-end avec peut-être le retour de la pluie pour la semaine prochaine.  

En Argentine, certaines interrogations naissent en raison d’excès de pluies dans certaines régions importantes de production, conduisant à des excès d’humidité des sols. Aux Etats-Unis, la séance a été animée par des opérations de couvertures courtes et des achats techniques, avec l’annonce de ventes à l’exportation en baisse en blé et en maïs. Si les blés origine Russie ont redonné de la couleur aux prix ces derniers jours, le différentiel avec les origines France s’affiche à environ 10 $/t en défaveur de l’Hexagone. 

En Europe, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a sévèrement réagi contre les dernières décisions de l’UE d’exclure le blé des produits russes et biélorusses soumis à taxation pour entrer dans l’UE alors que les origines Ukraine sont-elles plafonnées. Du coup, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a réagi ce jeudi : « Nous avons préparé une proposition visant à augmenter les droits de douane sur les importations de céréales, d'oléagineux et de produits dérivés, russes et bélarusses. Cela empêchera les céréales russes de déstabiliser le marché européen pour ces produits », a déclaré Mme Von der Leyen, lors d'une conférence de presse. Selon Paolo de Castro, vice-président de la commission Agriculture et Développement rural du Parlement, la taxe pourrait atteindre 95 €/t pour le blé tendre et 148 €/t pour le blé dur

Aux Etats-Unis, un léger sentiment « bullish » émerge depuis quelque temps. « Dans la perspective de la campagne de commercialisation 2024/25 et au-delà, une baisse continue des stocks de clôture mondiale et le resserrement du ratio stock/utilisation pourraient avoir une influence haussière sur les tendances des prix. Toutefois, à court terme, les marchés mondiaux du blé restent bien approvisionnés et les flux continus de blé en provenance de Russie, de la mer Noire et de l’UE pèsent sur les prix » estime ainsi US Wheat Associates cette semaine dans sa lettre hebdomadaire.

En Australie, les prix du blé et de l’orge à destination de la fabrication d’aliments pour le bétail ont tendance à remonter un peu depuis une semaine.

L’Egypte a annoncé allouer un montant de 2,66 milliards de dollars dans son budget national pour soutenir les prix du pain.

Côté macroéconomie, les dernières enquêtes de conjoncture au niveau européen laissent à penser que la situation économique s’améliore un peu : l’indicateur du climat des affaires de l’institut allemand ZEW, l’indicateur de confiance des ménages et celui des directeurs d’achats des entreprises sont tous à la hausse.

Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de repli ce jeudi alors que la parité €/$ s’affiche à 1,0814.

Fondamentaux :

Russie, céréales, semis : les surfaces plantées atteindront 84,5 Mha cette année dans le pays, soit 300 000 ha de plus que l’an passé (source : ministère de l’Agriculture russe) ;

Brésil, maïs, production/exportations : 123,4 Mt prévues pour 2023/2024, en baisse de 5,3 Mt par rapport à la prévision précédente, contre 131,9 Mt en 2022/2023 ; les exportations sont attendues à 41,2 Mt et la production d’éthanol à 17,3 Mt (source : Agroconsult).

Commerce international :

Maroc, céréales, importations : la coopérative Agrial a annoncé cette semaine le chargement en cours de 22 000 tonnes de céréales (11 000 tonnes de blé et 11 000 tonnes d’orge) au départ de Blainville-sur-Orne et à destination du Maroc ; à Rouen, BZ a annoncé le chargement de 42 000 t de blé vers le Maroc également ;

Algérie, blé meunier, achat : 50 000 t vendues en origine Bulgarie par Buildcom à 234,50 $/t FOB et 60 000 t vendues origine Roumanie par Al Dahra à 234,50 $/t FOB  ;

Algérie, blé dur, appel d’offres : il concernerait, selon des acteurs du marché, environ 200 000 t avec des prix compris entre 390 et 395 $/t.

 

Marchés physiques français du 21 mars 2024 (base juillet pour les céréales)

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2023avr.-juin187,50N0,50
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2023avr.-juin188,00N1,00
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2023avr.-juin187,50N0,50
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2023mars-juin186,50N0,50
Fob Mosellemeunier Récolte 2023mars-juin172,00N-0,50
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023mars198,24  
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023marsinc.  
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023mars199,44  
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2023mars-mai179,50N0,50
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2023mars-juin181,50N0,50
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2023mars-juin190,00N0,00
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2023mars-juin305,00N0,00
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2023mars-juin290,00N0,00
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2023mars-juin300,00N0,00
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu BordeauxRécolte 2023mars-juin179,50N1,50
Rendu La PalliceRécolte 2023mars-juin179,50N1,50
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023mars-juin184,00N1,50
Fob BordeauxRécolte 2023mars-juin183,50N1,50
Fob RhinRécolte 2023mars-juin190,00N4,00
 Récolte 2023juil.-sept.192,00N4,00
Départ Sud-EstRécolte 2023mars-juin180,00N0,00
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2023mars-juin176,00N0,50
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2023mars-juin178,50N0,50
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2023mars-juin158,00N1,50
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2023mars-juin164,00N0,50
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2023mars-juin175,00N0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2023mars-juin185,00N0,00
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2023mars-juin275,00N0,00

Cotations des issues de meunerie du 19 mars 2024

Son fin blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.126,00-128,00T 
 pelletsdispo.129,00-131,00T 
Remoulage demi-blancSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.134,00-136,00T 
Farine basseSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.174,00-176,00T 

Cotations commerciales des produits laitiers du 21 mars 2024

BabeurreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
 sans normedispo.inc.  
 normes hollandaisesdispo.inc.  

Evolution dollar / euro du 21 mars 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9168 euro
1 euro1,0907 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 21 mars 2024 Clôture du marché à terme Euronext du 21 mars 2024

 
Matières premièresClôtureChicago
Blé546,75cents/bois.
Maïs440,75cents/bois.
Ethanol2,161$/gallon
Blé meunier (Euronext)
EchéanceClôture
Mai 2024199,75
Sept. 2024211,25
Déc. 2024217,25
Volume65770
Maïs (Euronext)
EchéanceClôture
Juin 2024189,25
Août 2024192,00
Nov. 2024194,75
Volume2615
Blé Union Européenne (CME)
EchéanceClôture
Sept. 2018159,25
Déc. 2018163,25
Mars 2019164,75
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 21 mars 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Mai 202481,07 $
Indices des frets maritimesdu 21 marsVariation
Baltic Dry Index (BDI)2240-44,00
Baltic Panamax Index (BPI)2204-47,00
Baltic Capesize Index (BCI)3588-102,00
Baltic Supramax Index (BSI)13799,00
Baltic Handysize Index (BHSI)7955,00

Les plus lus

Moissons 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Épandage d'engrais sur blé tendre au printemps
InVivo s’attend à une taxation des engrais produits à partir d’énergies fossiles à l’horizon 2026

L’entreprise FertigHy, dont le groupe InVivo et Heineken sont actionnaires, prévoit la mise en place de taxes européennes sur…

Nutrition animale : vers une révision à la baisse des teneurs en mycotoxines

A l’occasion de sa journée annuelle de restitution, Oqualim s’est particulièrement concentré sur les mycotoxines pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne