Aller au contenu principal

Logistique
Moyens de transport : une pénurie structurelle pour le fret routier, conjoncturelle pour le fret maritime

Si le manque de camion à l’échelle européenne s’explique par un déficit de chauffeurs, la faible disponibilité en cale de navire au niveau mondial est à mettre sur le compte d’une désorganisation des échanges commerciaux en lien avec la pandémie de Covid-19.

Association professionnelle des chargeurs, l’AUTF représente les entreprises industrielles et commerciales dans leur fonction de donneurs d’ordre aux transports.
© AUTF

Les chargeurs de la filière agri-agro témoignent depuis le début de la campagne commerciale de difficultés logistiques tant sur la route que sur la voie d’eau. Une situation qui s’aggrave de semaines en semaines si l’on en croit les professionnels du secteur. A titre d’illustration, les fabricants d’aliments pour animaux ont vu le prix des issues de meunerie flamber, en raison entre autres de difficultés à trouver des camions disponibles. Les spécialistes du fret fluvial ont également souligné la complexité d’organiser des trafics, conséquence d’un manque de cale, de travaux d’entretien sur les infrastructures fluviales et, maintenant, de l’apparition des basses eaux sur le Rhin.

Cette problématique de manque de moyens de transport s’étend au fret maritime, selon les propos de Fabrice Accary, directeur général de l’Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF), qui œuvre pour tenter de remédier à cette situation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Fabrications d'aliments pour animaux en baisse de 1,2 Mt en 2022, selon le Snia
A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le 31 août, le Snia confirme une baisse probable de 1,2 Mt de la production…
La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne