Aller au contenu principal

Prix alimentaires et récoltes dans le monde
L’Indice des prix des produits alimentaires de la FAO recule encore !

L’indice est au plus bas depuis 17 mois. La FAO confirme des récoltes céréalières abondantes.

© picjumbo_com-Pixabay

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié le 4 juin son indice mensuel des prix des produits alimentaires, regroupant céréales, oléagineux, produits laitiers, viandes et sucre, et pondéré par les échanges commerciaux. Il tombe à un plus bas depuis 17 mois (soit décembre 2018), à 162,5 points en moyenne en mai, en recul de 1,9 % par rapport à avril. Il s’agit de la quatrième baisse consécutive de l’indice. Ceci en raison d’une offre « qui apparaissait relativement haute et d’une demande qui s’est affaiblie suite aux restrictions économiques provoquées par la pandémie du Covid-19 ».

Production 2020/2021 de céréales à 2 780 Mt, selon la FAO

L’offre en céréales est en effet abondante, selon les chiffres publiés le même jour par l’organisation internationale. La production mondiale pour la campagne 2020/2021 est attendue à 2 780 Mt, contre 2 710,9 Mt en 2019/2020.

La consommation internationale de céréales grimpe d’un an sur l’autre, passant de 2 689,4 Mt à 2 732,4 Mt, et les stocks globaux de 882,7 Mt à 926,8 Mt. Ceci en raison d’un « accroissement marqué de l’utilisation pour l’alimentation animale par rapport à 2019-2020, même si les utilisations alimentaires et industrielles devraient augmenter aussi ». Par ailleurs, la plus grande partie de la croissance de la consommation devrait porter sur le maïs, « dont l’utilisation devrait augmenter de 3 % (33 Mt) et atteindre 1 169 Mt, en raison du rebond attendu de la demande industrielle, en particulier pour la production d’éthanol aux États-Unis, et d’une augmentation plus marquée de l’utilisation pour l’alimentation animale, en particulier en Chine ».

La récolte de blé est prévue à 758,3 Mt, contre 762,2 Mt en 2019/2020. Les réserves grimpent annuellement de 4,1 Mt, à 280,3 Mt, alors que la consommation régresse de 3,2 Mt, à 754,3 Mt. La production mondiale de céréales secondaires (incluant le maïs) est attendue à 1 513,5 Mt, contre 1 448,1 Mt l’an dernier. Les réserves et la consommation mondiales sont attendues en hausse de respectivement de 41,5 Mt et de 38,2 Mt, à 464,6 Mt et 1 468 Mt.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Euronext/Sitagri : un contrat à terme Blé dur en novembre pour la filière Pâtes/Semoules
En gestation depuis 2017, les travaux sur un nouveau contrat à terme Blé dur d’Euronext, basé sur un indice Sitagri, sont achevés.
Avril négocie avec Bigard pour la vente d'Abera et Porcsgros
Porcsgros et Abera continueront d'assurer des débouchés aux filières Nutrition animale de Sanders, filiale du groupe Avril.
Algue, pois et soja en alternative aux œufs et crevettes chez Nestlé
Le groupe suisse poursuit le développement de sa gamme d’alternatives alimentaires aux produits d’élevage.
Egalim 2 : Intercéréales attend des décrets dérogatoires, le Snia et l'Ania des éléments pratiques
Cécile Adda Dailly, responsable RSE d’Intercéréales, explique que la loi mérite encore quelques précisions pour la filière…
Le groupe Avril projette des perspectives de production d’Oleo100 spectaculaires d’ici 2023
La production d’Oleo100 devrait passer de près de 55 000 m3 aujourd’hui à 200 000 m3, voire 300 000 m3, à l’horizon 2023.
Vincent Jouan succède à Etienne Henriot à la présidence du Gie CRC

Administrateur de la coopérative Ynovae (née de la fusion en 2016 de Capserval et Cérépy et basée à Véron, dans l’Yonne),…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne