Aller au contenu principal

Roquette
A Lestrem, le maïs n’a pas encore livré tous ses secrets

Roquette produit de l’ami-don sur son site de Lestrem, dans le Pas-de-Calais, depuis 1933. D’abord à partir de pommes de terre, puis de maïs et de blé. Avec un développement actuel orienté vers la chimie du végétal et la nutrition-santé, le groupe nordiste figure parmi les cinq leaders mondiaux du cracking des céréales, un savoir-faire qu’il maîtrise du pilote de laboratoire à l’application industrielle.

Lestrem, site historique de Roquette créé en 1933, travaille maïs et blé à parité. Chaque jour, 7.000 tonnes sont acheminées par route (30 %) et par fer (70 %), et aussitôt déchargées dans les silos par une soixantaine de camions et par 4 à 5 trains, de 1.300 t chacun. « Et on fait en sorte qu’il sorte 7.000 t de produits finis ! », souligne d’emblée Guillaume Fichet, le directeur du site nordiste.
La nouvelle campagne maïs a débuté le 9 octobre dernier. Pendant cinq à six semaines, la plus grande bioraffinerie d’Europe réceptionnera un maïs “vert”, semi-humide, réceptionné directement dès la récolte, sans passer par la case séchage. « Nos contrats signés avec les OS stipulent la réception d’un maïs à 15 % d’humidité, alors que ce maïs vert est en général à 25-30 % d’humidité », explique Richard Wos, responsable Qualité et Logistique céréales à Lestrem.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne