Aller au contenu principal

Marchés
Les prix agricoles de plus en plus dépendants de la finance

« La corrélation entre les marchés financiers et les commodities prend de plus en plus d’ampleur », a estimé Jean-Jacques Ohanna, président du cabinet de conseil Riskelia, lors de sa présentation à la journée de débats Vigie Matières premières qui a eu lieu le 15 novembre à Paris. Et pour cause, les fondamentaux semblent perdre de plus en plus leur emprise sur la tenue des marchés agricoles. Même si le weather market et les bilans mondiaux continuent d’influer sur les cours, Jean-Jacques Ohanna rappelle que « les prix des matières premières sont corrélés à hauteur de 30 % avec le S&P500 » (indice américain). Le président du cabinet de conseil Riskelia insiste même en ajoutant qu’« en 1985 la relation entre le prix de l’énergie et des matières premières agricoles était de l’ordre de 10 %, or aujourd’hui nous sommes au-delà des 30 %. Avec le prix des métaux, cette relation dans la variation des prix dépassent même les 50 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Euronext/Sitagri : un contrat à terme Blé dur en novembre pour la filière Pâtes/Semoules
En gestation depuis 2017, les travaux sur un nouveau contrat à terme Blé dur d’Euronext, basé sur un indice Sitagri, sont achevés.
Le nombre de moulins français recule en 2020
La Meunerie française a mis à jour sa fiche statistique pour l'année 2020. De nombreux postes affichent des reculs par rapport à…
Avril négocie avec Bigard pour la vente d'Abera et Porcsgros
Porcsgros et Abera continueront d'assurer des débouchés aux filières Nutrition animale de Sanders, filiale du groupe Avril.
Algue, pois et soja en alternative aux œufs et crevettes chez Nestlé
Le groupe suisse poursuit le développement de sa gamme d’alternatives alimentaires aux produits d’élevage.
Egalim 2 : Intercéréales attend des décrets dérogatoires, le Snia et l'Ania des éléments pratiques
Cécile Adda Dailly, responsable RSE d’Intercéréales, explique que la loi mérite encore quelques précisions pour la filière…
Le groupe Avril projette des perspectives de production d’Oleo100 spectaculaires d’ici 2023
La production d’Oleo100 devrait passer de près de 55 000 m3 aujourd’hui à 200 000 m3, voire 300 000 m3, à l’horizon 2023.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne