Aller au contenu principal

Marché des matières premières agricoles
Le soja des Etats-Unis reconnu durable par la Fefac

Le programme SSAP pour la durabilité des sojas des Etats-Unis vient d’être certifié conforme aux directives d’approvisionnements mis en place par la Fefac pour les sojas importés dans l’UE, dans leur version 2021. Les Etats-Unis se placent en concurrents des pays sud américains.

© jcesar2015-Pixabay

Le programme d’assurance de la durabilité du soja des Etats-Unis (SSAP) a passé avec succès la certification construite par la Fédération européenne des fabricants d'aliments composés (Fefac) pour la durabilité des approvisionnements de la nutrition animale européenne. Il s’agit du 15e schéma à obtenir cette reconnaissance, soutenu par ITC (International Trade Center), une des agences de l'Organisation des Nations unies (ONU).

L’un des points clés de tous ces schémas est la non conversion des sols, que ce soit des terres forestières ou des habitats naturels, au pire à partir de 2020. SSAP (soy sustainable assurance protocol) est une certification par tierce partie, mise en place en 2013 et qui s’est peu à peu étendue aux Etats-Unis. Elle s’appuie sur ces critères de non conversion de terres et de la conservation des sols, mais intègre aussi la re-plantation d’arbres, l’efficacité énergétique, la limitation de l’érosion, la réduction des émissions de gaz à effet de serre … « Il s’agit de l’un des plus importants programmes de contrôle de la durabilité dans le secteur agricole. Il traite de la biodiversité, des pratiques de production durables, de la santé publique et de la santé au travail, de l’amélioration continue des pratiques agricoles », estime Abby Rinne, la directrice du développement durable de l’Ussec (US Soybean Export Council) qui porte le SSAP.

Le soja états-unien représentait 18 % des importations de l’UE en 2020

Les exportateurs états-uniens veulent aussi s’appuyer sur une de ses particularités : sa taille. Il  est en effet porté par l’association nationale des planteurs de soja (United Soybean Board) ce qui lui a permis, l’an dernier d’atteindre les 100 millions de mètres cubes de soja exportés depuis 2013. « Actuellement près de 80 % des exportation de soja états-unien en Europe sont contrôlées dans le cadre de ce programme », explique l’Ussec.

L’origine Etats-Unis représentait l’an dernier 18 % des importations de soja de l’UE (tourteaux et graines confondus), en troisième position derrière le Brésil (39 %), l’Argentine (28 %), des origines comme l’Inde, l’Ukraine ou l’Afrique se partageant les 15 % restants. Les Etats-Unis veulent profiter des nouveaux impératifs de durabilité que veut atteindre l’UE dans les dix prochaines années, notamment la fin de la déforestation importée, tout en répondant à des questions géopolitiques comme les achats chinois.

La France est encore plus friande des sojas brésiliens que la moyenne européenne, mais ce nouveau schéma de certification reconnu durable pourrait tenter certains opérateurs qui ne sont pas concerné par le non-OGM. La prime pour un soja durable est actuellement entre 3 et 5 €/t contre plus de 200 €/t de façon régulière pour la prime non OGM.

Le RTRS, table ronde internationale pour le soja durable, vient par ailleurs de lancer une nouvelle version de ses standards. Ses membres ont également commencé à travailler sur des standards de maïs durable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Maha Al-Bukhari Fournier élargit ses missions au sein du groupe InVivo

Directrice administrative et financière d’InVivo depuis 2015, Maha Al-Bukhari Fournier est nommée, à compter…

Boulangerie : le prix de la baguette de pain bloqué à 0,29 euro pendant quatre mois chez Leclerc
L'annonce du patron de l'enseigne E. Leclerc a déclenché une vague de contestations de la filière Blé-Farine-Pain.
Cargill acquiert la majeure partie de la division chimie industrielle et technologies de performance du Britannique Croda
Cet investissement concernant l'activité industrielle biosourcée va permettre d’élargir l’offre de solutions d’origine naturelle…
Emmanuelle Pabolleta remplace Eugénia Pommaret à la direction générale de l’UIPP

Directrice de la communication et des affaires publiques de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP) depuis…

La consommation de maïs devrait augmenter de 25 % dans les dix ans à venir
La demande en protéine animale tirera le secteur vers le haut.
Baguette/Leclerc : le rayon Boulangerie en Grande Distribution est-il rentable ?
Le blocage du prix de la baguette à 0.29 euro annoncé par Michel Edouard Leclerc relance la question des conditions dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne