Aller au contenu principal

La jeune puissance brésilienne se fait sermonner

« Le Brésil risque de s’écrouler écologiquement » après avoir utilisé pendant dix à quinze ans de manière intensive son agriculture, a annoncé Michel Griffon du Cirad lors de son intervention au Sommet du végétal le 15 juin. « Le Brésil est dans un cycle de grand danger », renchérit le chercheur. « Tous les marchés sont myopes par nature, souligne Michel Griffon. Ils ont besoin de régulations. » Le problème est que ces « grandes questions sont hors du champ de vision de l’OMC », regrette-t-il. Et, pour l’Orama, « à l’OMC, on répond maladroitement à une question qui est mal posée ». « Nous sommes sur une négociation technique et on n’est pas sûr de répondre aux questions importantes pour l’humanité », souligne le leader syndical. Il estime qu’aujourd’hui, le « commerce mondial ne fonctionnne pas si mal avec une croissance à 6 ou 7 % ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne