Aller au contenu principal

Négociations commerciales annuelles
La filière céréalière, mauvaise élève des EGAlim ?

Invités au ministère de l’Économie et des Finances, les représentants des filières agroalimentaires ont dressé un premier bilan mitigé des négociations commerciales 2019

De gauche à droite : Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Bruno Lemaire, ministre de l'Economie et des finances, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès de ce dernier.
© Célia Bonnin

Concernant le relèvement du seuil de revente à perte qui a suscité des doutes, le premier bilan que nous tirons est largement positif. […] C’est particulièrement vrai pour la filière du lait, dans laquelle le résultat est le plus visible, avec comme objectif l’amélioration du revenu des paysans français», a estimé Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances, lors d’un point presse qui a suivi la table ronde entre les différentes parties prenantes des négociations commerciales, le 13 février. Mais, «il y a des filières dans lesquelles les choses peuvent être améliorées. Sur la viande, il est possible de faire encore des efforts. La filière Céréales a également été mentionnée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne