Aller au contenu principal

Échanges internationaux
La crise financière va modérer les exportations argentines

L’Argentine pourrait voir ses ventes de soja, maïs et blé à l’international reculer en raison de la crise économique. La trituration a chuté de 10,7 % sur les 6 premiers mois de l’année dans le centre-est du pays, l’une des plus grosses régions agricoles de la planète. « Si la situation se normalise, les exportations pourraient baisser de quelque 2 Mt. Mais si le contexte international et national se complique, alors la chute sera plus forte », estime Rogelio Ponton, directeur du service Etudes économiques de la bourse de commerce de Rosario, point névralgique de l’agroalimentaire dans le pays. La Société rurale, l’une des plus importantes organisations agricoles, table sur un repli de 3,2 % des volumes de céréales et soja estimés à 92 Mt pour 2008/2009. La progression de 8 % de la récolte de soja (18,2 Mha) ne suffirait pas à combler les pertes céréalières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Nestlé choisit la France pour tester l'agriculture régénératrice
Le groupe international associe ses partenaires agricoles français à une démarche remettant le sol au coeur de l'activité agricole
Dernière ligne droite pour la baguette française vers une candidature à l’Unesco
Symbole des plus reconnus dans le monde de l’alimentation à la française, la baguette de pain saura fin mars si elle est…
Sofiprotéol mise sur les protéines végétales et le bio en 2021
La société d'investissement Sofiprotéol a fait le point sur l'année 2020 et présenté ses ambitions pour 2021
Lustucru pourrait racheter Panzani en France
La possibilité de la cession du pôle Pâtes sèches d'Ebro Foods est à nouveau d'actualité.
Dunkerque Port : un PCUF pour faciliter le contrôle des marchandises
Le Point de contact unique à la frontière (PCUF) du port de Dunkerque présente « les mêmes standards de compétitivité…
« 2021 se présente bien mais il faut refaire des stocks »
Pierre Bégoc, directeur général de Désialis, spécialiste en Europe des produits déshydratés, fait le point à la veille de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne