Aller au contenu principal

Meunerie / Boulangerie
La Copaline Agri Confiance, quand l’aval valorise les efforts de l’amont

La coopérative Scara et les boulangeries Copaline, à travers leur partenariat gagnant-gagnant, se veulent la vitrine de l’agriculture durable.

« L’INTÉRÊT de cette baguette “durable” est de permettre une reconnaissance de la démarche Agri Confiance au niveau du consommateur », se réjouit Agnès Duwer, la directrice de la Société coopérative agricole de la région d’Arcis (Scara). Après une phase expérimentale réussie, c’est en mars 2011 qu’a eu lieu le lancement national de la baguette Copaline Agri Confiance sur les 800 boutiques que compte l’enseigne de boulangerie artisanale d’Inter-farine, entreprise du groupe Nutrixo. En 2012, Copaline s’est donné pour objectif de communiquer dans ses lieux de vente sur la démarche Agri Confiance, véritable signature Développement durable des coopératives agricoles françaises. « Une façon de donner du sens à l’acte de consommation », explique Agnès Duwer.

Une collaboration en constante évolution
« Notre association avec la Scara a débuté en 2007 lorsque la coopérative champenoise a cédé à Nutrixo son activité meunerie et a signé pour l’occasion un contrat de partenariat », indique Cyrille Dancot, directeur de la marque Copaline chez Inter-farine. Et de préciser : « Concernant Agri Confiance, le partenariat date de la récolte 2008 avec une première fabrication de farine issue de blés Agri Confiance en mars 2009. » Juste après le lancement officiel, au Salon international de l’agriculture, de la baguette Copaline Agri Confiance, qui met à l’honneur la première coopération de la filière blé-farine-pain du quart Nord-Est de la France.
Dans un premier temps, ces baguettes “durables” ne sont fabriquées et commercialisées que dans quatre boulangeries, situées en Champagne-Ardenne. Cette phase expérimentale, couronnée de succès, a conduit en mars 2011 à étendre le concept aux 800 boulangeries que compte la marque Copaline. « Si 80 % des clients d’Inter-farine prennent de la farine Copaline, 100 % des clients Copaline sont intégrés à la démarche Agri Confiance », affirme Cyrille Dancot. Ainsi toute la gamme Copaline est aujourd’hui élaborée avec des blés Agri Confiance.

Traçabilité et durabilité, les maîtres mots
Ces grains certifiés proviennent en intégralité de la Scara, dont 260 agriculteurs assurent la production dans le respect de la démarche Agri Confiance. En 2011, ce sont 20.000 t de blés qui ont été livrées à Inter-farine, dans le cadre d’un contrat pluri-annuel de partenariat. « Produire un blé Agri Confiance, c’est assurer une traçabilité du champ à la farine, dans le respect de la charte de production Irtac-Arvalis et avec obligation pour le moulin d’être certifié Iso 22000. Sans oublier des audits internes et externes annuels des agriculteurs, de la coopérative et du moulin », détaille Agnès Duwer.
« Copaline a fait le choix de ne proposer que des variétés pures pour garantir une qualité régulière à ses clients, note Cyrille Dancot. Pour l’aspect quantitatif, nous échangeons avec notre partenaire Scara en amont de la semence afin de leur communiquer notre besoin prévisionnel. » Et Agnès Duwer de renchérir : « Nos agriculteurs produisent des variétés spécifiques, avec un volume déterminé pour chaque variété et des caractéristiques minimales en protéines, indice d’Hagberg, poids spécifique et respect des exigences sanitaires. »

Valorisation des blés Agri Confiance
En contrepartie, l’adhérent valorise sa production à un prix supérieur au blé meunier classique. « Le prix du blé, déterminé mensuellement à partir du prix de marché sur les quantités Copaline concernées, inclut une prime variétale et la prime Agri Confiance, avec un système de bonification/réfaction fonction du cahier des charges et des quantités demandées », précise Agnès Duwer.
De son côté, Copaline a la garantie de bénéficier d’un approvisionnement en blés régulier en terme de qualité (variétés pures, critères technologiques spécifiques), de volumes et de traçabilité. « La valeur ajoutée s’exprime également à travers l’engagement de la Scara et Copaline à travailler en étroite collaboration afin d’assurer le développement de la filière », complète Cyrille Dancot.

Les plus lus

Le bioéthanol pourrait représenter 1 % de la SAU française en 2035

Si la France compte 30 millions de voitures en 2035 dont 5 millions fonctionnant à l’E 85 à raison de 3,5 litres/100 km alors…

Prix des céréales - Nette progression des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 3 et le 6 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Net rebond des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 2 et le 3 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Prix des céréales - Repli des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme en récolte 2023 mais hausse en récolte 2024

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 1er et le 2 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Marché des engrais : tendance baissière en azote et phosphore

Malgré un contexte géopolitique incertain au Moyen-Orient engendrant la crainte de pressions sur les matières premières, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne