Aller au contenu principal

Recherche et développement
La BEI prête 50 M€ au groupe Avril

Le prêt de la Banque européenne d’investissement (BEI), accordé au groupe Avril, se réalise dans le cadre « du plan d’investissement "Juncker" pour l’Europe, mis en place avec le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) ».

© Capri23auto-Pixabay

La Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé un prêt d'un montant de 50 M€ au groupe Avril, a annoncé un communiqué commun des deux entités le 18 février, afin de financer ses activités dans les domaines de la protéine et de la chimie du végétal.

« Cet apport de ressources complémentaires de long terme permettra d’accélérer le développement de programmes d’innovation inscrits dans le plan stratégique "Avril 2023", comprenant notamment : la production de protéines destinées à l’alimentation humaine et à la nutrition animale à partir d’oléagineux (colza, tournesol, et soja), et le développement de matériaux biosourcés remplaçant les ressources fossiles pour une utilisation dans la chimie », explique le communiqué du groupe Avril. Rappelons que ce dernier avait conclu un partenariat avec le néerlandais DSM récemment dans un projet de production de protéine de colza destinée à l’alimentation humaine.

Le groupe Avril précise que ses projets de développement de protéines et chimie du végétal ont requis un investissement de 134 M€. Il rappelle que les différents sites de recherche et de production, liés à ces projets se trouvent en France, en Belgique et en Allemagne.

Le prêt de la BEI au programme de recherche et d’innovation d’Avril se réalise dans le cadre « du plan d’investissement "Juncker" pour l’Europe, mis en place avec le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) […] Le FEIS doit permettre de débloquer au moins 500 Md€ d’investissements supplémentaires en Europe en concentrant ses efforts sur des secteurs d’importance cruciale pour l’économie européenne comme le financement de la recherche-développement et l’innovation », détaille le communiqué.

« Ce prêt s’inscrit pleinement dans l’ambition européenne de renforcer notre souveraineté alimentaire, essentielle pour atteindre les objectifs climatiques et environnementaux fixés par l’Accord de Paris », s’est exprimé Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI.

De son côté, Jean-Philippe Puig, directeur général du groupe Avril, s’est félicité de ce premier partenariat : « La confiance de la Banque européenne d’investissement et son soutien dans nos projets de recherche vont clairement accélérer la mise en marché de solutions concrètes issues du monde agricole, assurant des débouchés à l’ensemble de la filière des oléoprotéagineux, à l’heure où la réduction à la dépendance protéinique, tout comme la décarbonation des matériaux, représentent des enjeux cruciaux pour les hommes et notre planète ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Fabrications d'aliments pour animaux en baisse de 1,2 Mt en 2022, selon le Snia
A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le 31 août, le Snia confirme une baisse probable de 1,2 Mt de la production…
La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Prix du blé tendre 2022/2023 : "Tout dépendra de la mer Noire", selon Agritel
Agritel juge la situation du marché mondial du blé tendre comme globalement tendue. Une quantité record de réserves de blé tendre…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
En 2022, plus faible production française de maïs du XXIe siècle, selon Agritel
La production de maïs hexagonale 2022 est attendue sous les 11 Mt, chiffre qui pourrait être de nouveau révisé à la baisse. Celle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne