Aller au contenu principal

La Dépêche : le média des acheteurs et vendeurs de grains

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Dossier "Protéine en nutrition animale"
Insectes : une alternative protéique potentiellement intéressante pour les Fab

Avec 50 à 82 % de protéines, les farines d’insecte présentent un profil en acides aminés intéressant pour la nutrition animale même si certaines espèces, comme les mouches soldats, conviennent davantage aux volailles, par exemple.

Gràce à l'élevage et la transformation d'insectes, Entomo Farm distribue des farines de protéines, des huiles alimentaires et cosmétiques, ainsi que des matières organiques destinées à la fertilisation biologique.
© Rodolphe de Ceglie

Avec des taux d’incorporation pouvant aller jusqu’à 30 % en aviculture et 40 % en aquaculture, le potentiel des farines d’insecte est important pour autant que la réglementation leur ouvre les portes des usines des fabricants d’aliments et que les prix baissent. En effet, si les prix actuels sont compatibles avec des segments premium, comme les petfood hypoallergéniques et certains segments valorisés en aquaculture, ils peineraient encore à entrer dans les formulations des rations monogastriques, avec un différentiel de deux, voire trois, fois le prix de la protéine de référence, la farine de poisson.

L’ouverture du marché de l’aquaculture, effective depuis juillet 2017, s’est toutefois traduite par une première croissance significative des volumes, qui atteindraient 2 000 t pour 2018 dans l’UE, selon l’Ipiff (International Platform of Insects for Food and Feed). L’ouverture de l’aviculture puis des aliments pour porcs est dans l’agenda européen, et pourrait être opérationnelle dès 2019. Le néerlandais Protix y croit déjà, et s’exposait même, lors du dernier salon EuroTier qui s’est déroulé du 13 au 16 novembre à Hanovre (Allemagne), sur fond de photo géante de poules. La Thaïlande est également dans les starting-blocks pour exporter sur l’UE.

La truite nourrie aux insectes : première étape concrète

Les premières truites nourries aux insectes ont été lancées le 10 décembre 2018 par Auchan, en partenariat avec l’éleveur d’insectes InnovaFeed, le fabricant d’aliments pour poissons Skretting et le pisciculteur Truite Service. Disponible dans les rayons Poissonnerie du distributeur dans cinquante-deux de ses magasins du Nord et d’Île-de-France, la filière pourrait s’étendre à toute la France durant l’année. Auchan explique que cette appellation “Poisson nourri à l’insecte” s’applique aux poissons d’aquaculture qui respectent deux critères : avoir été nourris avec un aliment dont a minima 50 % des farines de poisson ont été remplacées par de la farine d’insecte (l’aliment de la truite Auchan contient 8 % de farine de la mouche soldat Hermetia Illucens) et avoir a minima doublé de poids durant la phase où ils ont été nourris avec cet aliment à base de protéine d’insectes. L’information aux consommateurs est accessible dans les rayons mais également sur un site internet dédié.

Des essais dans tous les sens

Ce mois-ci, Ÿnsect a aussi publié les résultats de son essai avec l’institut grec HCMR sur le bar. Cette espèce carnivore est censée être dépendante de la farine de poisson et, pourtant, des aliments contenant des farines de ténébrion, qui remplacent respectivement 30 ou 100 % de la farine de poisson des aliments standards montrent des résultats techniques meilleurs qu’elle, tant en indice de consommation (+11 %) qu’en croissance (+13 %).
Reste à les produire à des prix compatibles pour leur généralisation.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jean-François Arnauld président de Duralim (2020)
"Notre objectif est d’atteindre 100% d’approvisionnements durables pour toutes les matières premières"
Agriculteur et éleveur en Charente Maritime, Jean-François Arnauld a été élu, le 30 janvier, président de Duralim, la…
Recul annuel de la surface de blé dur française de 4-5 % selon Arvalis-Institut du végétal
Les pluies automnales expliquent la baisse de la surface de blé dur en France. Un risque haussier sur les prix persiste, dans un…
Roquette annonce un plan de sauvegarde de l’emploi

Roquette a annoncé lors d’une réunion du CSE, le 23 janvier, un plan de sauvegarde de l’emploi, concernant la…

Succès de la bourse du Nouvel An et de l’Exécution malgré les difficultés de transport

On pouvait se poser la question : les adhérents d’Agro Paris Bourse seraient-ils en mesure de venir assister à cette…

« Nous connaissons une crise du multilatéralisme »
À l’occasion de la sortie de l’ouvrage Demeter 2020, rencontre avec Matthieu Brun, responsable des études et des partenariats…
Jean-François Arnauld président de Duralim (2020)
Jean-François Arnauld, nouveau président de Duralim

Agriculteur et éleveur en Charente Maritime, Jean-François Arnauld a été élu, le 30 janvier, président de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 33.33€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La Dépêche
Profitez de l’ensemble des cotations
Consultez la revue La Dépêche au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter La Dépêche