Aller au contenu principal

Agriculture biologique
Fnab : Philippe Camburet, nouveau président

Philippe Camburet, président de la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab).
© Fnab

Réuni en visioconférence les 18 et 19 mai, le conseil d’administration de la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) a élu son président pour les quatre prochaines années. Il s’agit de Philippe Camburet, céréalier bio sur une ferme de 200 ha dans l’Yonne, qu’il gère en EARL avec son frère. A la tête du groupement des agriculteurs biologiques de Bourgogne depuis 2018, il assumait le poste de secrétaire national Grandes cultures à la Fnab.

Philippe Camburet prend la suite de Guillaume Riou, élu à ce poste les 10 et 11 avril 2018. Ce dernier quitte la présidence de la Fnab « après trois ans de mandat pour d’autres fonctions politiques », indique un communiqué en date du 20 mai.

Suite à son élection, Philippe Camburet a rappelé l’enjeu de la bio qui consiste, selon lui, à mener « l’agriculture biologique à un niveau de popularité dans le paysage agricole français tel que la reconnaissance de ses atouts coulera de source ». Et d’ajouter : « C’est par une agriculture biologique dynamique, exemplaire, attrayante, que nous sortirons définitivement de la marginalité, sans renier nos fondamentaux ».

La Fnab dénonce « la caricature anti-environnementale » du gouvernement sur la bio

L’élection du nouveau président de la Fnab s’est déroulée l’avant-veille de l’annonce officielle des premiers arbitrages de la prochaine PAC par le Conseil supérieur d’orientation, présidé par le ministre de l’Agriculture. Le 21 mai, la Fnab s’est déconnectée de la visioconférence, pour dénoncer « une négociation ou plutôt un simulacre de négociation », selon un communiqué en date du 21 mai. La fédération explique que « l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir a sonné la fin du développement de l’agriculture biologique par l’action de l’Etat, laissant les consommateurs seuls tirer la dynamique et assumer le coût final ». Les déclarations gouvernementales équivalent, selon la Fnab, à « 66 % d’aides en moins pour les bio, une perte moyenne de 132 euros par hectare et par an ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Marché des engrais : relâchement de la tension sur les prix des produits azotés

Après la flambée des cours des engrais en réaction à l’invasion de l’Ukraine fin février, le mois d’avril enregistre un…

Les prix du blé pourraient nettement baisser après l'été 2022
Le cabinet d'analyse Stratégie Grains juge le marché mondial du blé tendre équilibré, alors que celui du maïs s'avère plus tendu…
Terrena présente ses résultats 2021 et confirme la pertinence de son plan à horizon 2030
Les indicateurs financiers sont bons pour le groupe et la coopérative de Loire-Atlantique.
Production mondiale de blé 2022/2023 en repli, à cause de la guerre en Ukraine, selon l'USDA
Les stocks mondiaux de blé tombent à 267,02 Mt pour 2022/2023, contre 279,72 Mt en 2021/2022
Céréales et oléoprotéagineux bio : la flambée des cours inquiète la filière

Le marché bio continue à subir l’onde de choc provoqué par le contexte du conflit en Ukraine et la flambée des cours de…

La Fête du pain de retour en 2022 !
Après deux années blanches pour cause de Covid-19, l’évènement national revient du 16 au 22 mai 2022.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne