Aller au contenu principal
Font Size

Négoce et transformation de matières premières agricoles
Fin des négociations du plan social d’entreprise chez Cargill sur le site d’Haubourdin

© Thierry Michel

Les négociations liées au plan social d’entreprise (PSE) concernant le site de Cargill France (spécialiste du négoce et de la transformation des matières premières agricoles) à Haubourdin dans le département du Nord, sont terminées.

L'entreprise veut abandonner l'activité d'extraction d'amidon, qu'elle dit être déficitaire, en supprimant 129 postes -contre 183 au début des négociations- et se "repositionner" sur la deuxième activité du site, celle de la transformation de l'amidon en ingrédient industriel de spécialité pour la pharmacie et l'alimentation infantile, selon l’AFP.

Pour l’entreprise, « la réalité des pertes récurrentes » du site ont été « démontrées par a+b », avec des pertes de 17 M€, selon la direction de l’entreprise, enregistrées lors du dernier exercice clôturé en mai. La CGT, majoritaire au comité social et économique de l’entreprise, conteste la réalité du motif économique amenant Cargill à prendre ces mesures. Pour sa part, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi dispose maintenant de quelques semaines pour homologuer ou non le PSE. Une réunion rassemblant les différentes parties est prévue ce jeudi 16 juillet en préfecture.

Pour mémoire, le site de Haubourdin emploie environ 300 personnes et transforme depuis 1920 du maïs, en provenance essentiellement du sud de la France et du sud de l'Europe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Ca bouge dans les boissons à base d’avoine
Surfant sur les aspects nutrition, santé et allergène, l’avoine a le vent en poupe en alimentation humaine, en particulier aux…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne