Aller au contenu principal

Faire et défaire

La loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche (qui sera transmise au Conseil d’Etat d’ici peu) prévoit la mise en place d’un dispositif de contrats signés entre agriculteurs et transformateurs, apprend-on dans la lettre quotidienne Agrafil du 26 novembre. Ces contrats, qui concerneraient a priori l’ensemble des produits agricoles, donc les grandes cultures, détermineront le volume livré, les prix et la durée de l’engagement. La loi envisage également de nommer une commission de médiation pour gérer les litiges. Mais des systèmes de contractualisation de ce type, comme les Incograin pour ne citer qu’eux, sont déjà en place dans nos filières du commerce des grains. Et en cas de non-respect par l’une ou l’autre des parties engagées, la Chambre arbitrale de Paris peut être saisie.
Pour l’heure, ni la Chambre arbitrale ni celle des courtiers assermentés n’auraient été consultées. Interrogé sur la question,

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Du biofioul durable français d’origine agricole à l’horizon 2022
Un ensemble de partenaires met en place une filière pour un fioul domestique issu principalement de l’estérification de colza.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne