Aller au contenu principal

Logistique
Haropa veut passer du concept de port aménageur à celui de port entrepreneur

Les ports de l’axe Seine mettent le client au cœur de leurs préoccupations. Il s’agit d’analyser les besoins des chargeurs pour adapter une solution logistique globale, fluide et fiable.

Haropa-port de Rouen est le premier port d’exportation de céréales sur l’Ouest européen.
© Sénalia

« Il y aura un monde d’avant et un monde d’après la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de la Covid-19. Cette dernière va nous amener à réfléchir davantage sur la façon de s’adapter à ce nouveau marché du e-commerce, au digital et à l’environnement », a affirmé Laurent Foloppe, directeur commercial et Marketing d’Haropa, lors du webinaire « Haropa - Les nouveaux défis de la logistique pour l’axe Seine », qui s’est déroulé le 14 décembre. C’est l’ambition que s’est fixée Haropa avec la fusion des ports qui la composent, à savoir le port du Havre, le port de Rouen et les ports de Paris. « L’établissement unique sera opérationnel au 1er juin 2021 », rappelle le dirigeant. Pour atteindre leur objectif, quatre grands enjeux ont été définis dans le plan stratégique d’Haropa pour les cinq à dix ans à venir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Arterris développe son activité Meunerie en toute autonomie
Suite au rachat en totalité des Moulins pyrénéens, le groupe coopératif prend les choses en main et déploie ses filières…
Axéréal : début du plan de restructuration au printemps 2021
Suppressions d'emplois, plan de départs volontaires et fermetures de sites au programme.
La Fondation Avril et Citizen Capital lancent le fonds Agri Impact
L'objectif du fonds Agri Impact est de lever 50 M€ dans les prochains mois, afin de soutenir la transition agricole, en finançant…
Saipol annonce avoir collecté 80 000 t de graines de colza et de tournesol en 2020 via sa plateforme OleoZE
L’industriel Saipol explique avoir en moyenne rémunéré de 25 €/t supplémentaires les agriculteurs ayant vendu leurs graines en…
Les raisons de la non flambée des cours du blé dur depuis novembre 2020
La production canadienne de blé dur s’est avérée supérieure aux attentes, et la Covid-19 n’a vraiment dopé la consommation…
Damien Bourgarel quitte la direction générale de Limagrain

« Le Conseil d’Administration de Limagrain, réuni le 29 janvier 2021, a pris acte et a accepté la démission de Damien…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne