Aller au contenu principal

Doux amélioration des résultats sur la première moitié de l’année

Sur les six premiers mois de l’année 2005, le groupe volailler Doux a vu son chiffre d’affaires progresser de 2,9 % à 644 M euros pour un volume quasi égal à la même période de 2004 : 477.000 t contre 480.000 t, a révélé sa direction le 27 juillet dernier. C’est 9,6 % de mieux que le budget de la campagne 2005, a précisé le groupe dont le siège se situe à Châteaulin dans le Finistère. Deux éléments qui «témoignent d’une amélioration significative du mix produits», selon Doux. Depuis plusieurs mois, il s’oriente plus franchement vers les produits à valeur ajoutée, renégocie ou abandonne les marchés de peu de valeur et privilégie les marchés internationaux à fort pouvoir d’achat. Avec les gains de productivité générés en début d’année, Doux renforce sa rentabilité opérationnelle. Son résultat net sort du rouge (14 M euros de pertes sur les six premiers mois de 2004) et ressort à 5,1 M euros sur le premier semestre de 2005.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Le Groupe InVivo et le Groupe Soufflet négocient pour un rapprochement
Les deux poids lourds de l’agriculture et de l’agroalimentaire français InVivo et Groupe Soufflet ont annoncé, le 13 janvier,…
Leggo, un projet collectif pour la filière légumineuse du Grand Ouest
Le Grand Ouest s’organise pour construire une filière et produire des légumineuses à destination de l’alimentation humaine.
Récolte mondiale de blé 2021/2022 attendue comme record par le CIC, tout comme les stocks
Le Conseil international des céréales (CIC) a livré ses premières projections concernant la récolte mondiale de blé 2021/2022.…
Agritel alerte sur un possible maintien à long terme du haut niveau de prix des grains
La hausse des prix des grains affecte la rentabilité des éleveurs et producteurs d'aliments pour animaux en France, mais aussi…
Eurogerm démarre une opération de rachat par le management
L’entreprise de Dijon a annoncé un projet de cession de contrôle de son capital à Naxicap Partners.
Protéines végétales et légumineuses fourragères ont droit au Plan de relance
FranceAgriMer vient de publier les conditions d’accès à la téléprocédure permettant une aide aux investissements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne