Aller au contenu principal

Nutrition animale
Dans l’attente d’une croissance équilibrée entre productions bio animales et végétales

L’approvisionnement est l’un des points de vigilance pour la nutrition animale biologique. Il manque, par exemple, du son bio garanti français car les minoteries n’ont pas toujours deux silos pour stocker leur son, selon l’origine de leur blé bio.

Fondé en 2009, le Moulin Beynel à Sadroc (Corrèze) est doté depuis l’an dernier d’une nouvelle usine produisant plus de 10 000 t/an.
© Yanne Boloh

Les trois quarts du soja bio français sont utilisés en alimentation humaine. Idem pour le blé, le différentiel de 150 €/t entre blé meunier et à destination fourragère expliquant aisément les flux. Pour autant, les productions animales bio continuent à progresser en volumes et certains cahiers des charges, comme Biolait, renchérissent la segmentation Bio par une exigence d'origine France (sauf une dérogation en luzerne). La tension monte donc sur certains produits comme le son bio garanti français. Les gros moulins, qui écrasent aussi bien du blé bio français que du blé bio de la zone mer Noire, n’ont pas toujours un second silo pour séparer leurs origines et la production des petites unités ne suffit pas. « Nous avons donc dû modifier nos formules qui ne comportent plus de son pour les éleveurs sous ce cahier des charges [bio français, NDLR] », confirme Jean-Claude Floquet, directeur du Moulin Beynel à Sadroc (Corrèze).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Roquette ouvre un centre d’expertise entièrement dédié aux protéines végétales dans l’Aisne
Cet « accélérateur en R&D » renforce la stratégie de l’entreprise « en faveur d’une nouvelle gastronomie d’origine végétale ».
Histoire et traçabilité de la bière grâce à Transparency lancé par Malteries Soufflet
Le spécialiste de l’orge de malterie propose une application pour mieux faire connaître les processus d’élaboration et de…
Farine : pas de spéculation sur les prix du blé, juste le fruit des fondamentaux du marché, selon Jean-François Loiseau (ANMF)
Après avoir tenu son assemblée statutaire en juin, l'Association de la Meunerie française a organisé sa convention annuelle à la…
StatCan ne calme pas les craintes de pénurie en blé dur
Un risque de pénurie de pâtes alimentaires en Algérie est possible, lié notamment à la faible récolte canadienne de blé dur. En…
Bourse aux grains de Sète : un peu plus de 300 personnes sont attendues, les 16 et 17 septembre à La Canopée
La Bourse aux grains de Sète est de retour en 2021, après avoir été annulée en 2020 pour cause de Covid-19. Entretien avec…
Un marché mondial des protéines végétales à 162 Md$ en 2030
Une nouvelle étude estime que le marché mondial des protéines végétales sera multiplié par plus de cinq entre 2020 et 2030.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne