Aller au contenu principal

Filière Boulangerie-Viennoiserie-Pâtisserie
[Coronavirus Covid-19] Les boulangeries artisanales en sursis

Avec une baisse d’activité moyenne comprise entre 40 et 60 %, les boulangers artisanaux peinent à maintenir leur activité dans un contexte de désertion des consommateurs

© jpduretz - Pixabay

Des pertes de chiffre d’affaires dépassant parfois largement 50 %, c’est ce que rapporte le secteur de la boulangerie artisanale, depuis le début du confinement annoncé par les autorités françaises. Certes les premiers jours ont vu un regain d’activité chez les artisans, confirmé également par l’ANMF (meunerie française), mais il s’est rapidement estompé. « Dès le troisième jour, la fréquentation a commencé à chuter chez les artisans. Nous entendons des baisses de chiffre d’affaires allant de 20 à 80 %, pour une moyenne comprise entre 40 % et 60 %. Ce sont surtout les achats de produits de type viennoiserie-pâtisserie et snaking qui ont très lourdement chuté avec le confinement, qui limite les achats jugés futiles et ceux du repas de midi », détaille Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF).

Côté meunerie, une baisse d’activité est aussi rapportée par apport à la première semaine de confinement (lire la Une de La Dépêche-Le Petit Meunier du 20 mars). Redoutée, la baisse de la demande est intervenue très sèchement, peu après le pic. « À partir de la deuxième semaine, l’activité a été beaucoup moins soutenue », confirme Lionel Deloingce, président de Moulin Paul Dupuis. Le meunier déclare avoir perdu environ 30 % d’activité. Le marché est maintenant très segmenté, avec des situations très différentes selon l’emplacement géographique et les stratégies commerciales des boulangeries. À Paris, certaines boutiques sont quasiment à l’arrêt, voire fermée pour celles travaillant dans les quartiers de bureaux. En province, et notamment dans les villages, les artisans semblent mieux tenir le coup.

Tout n’est pas perdu pour la boulangerie artisanale, à condition de gérer au mieux ce temps de confinement. « Les banques acceptent des reports de prêts et l’état a prévu des aides. Il faut gagner du temps », estime Dominique Anract. « Mais il y aura de la casse, de nombreuses boulangeries ne tiendront pas le choc », regrette Lionel Deloingce.                

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Axereal espère des gains de compétitivité de 30 millions d’euros
La coopérative Axereal investira davantage dans le digital et l'innovation agronomique.
Regain d'optimisme au sujet des exportations françaises de blé tendre, selon FranceAgriMer
Les experts de FranceAgriMer (Fam) confirment que l'ouverture du cahier des charges algérien aux blé tendre d'origine mer Noire…
Cotations Céréales/Oléagineux/ Produits animaux : revue mensuelle de juillet à septembre 2020

Vous trouverez ci-après (cliquez sur le lien ci-dessous), pour les principaux produits, la moyenne mensuelle des cours relevés…

Blé tendre : l’Algérie accepte des lots d'origine mer Noire à 0,5% de dégâts d’insecte dans son appel d’offres du 11 octobre
Des traders jugent que le nouveau cahier des charges algérien reste favorable aux origines hexagonales.
Seulement 850 000 ha de colza en France ?
L’analyste Stratégie Grains voit un certain potentiel de hausse des prix du colza européen et français.
Tendance Céréales/Oléagineux du 16 octobre : la météo fait monter les cours du blé, le colza s'apprécie à l'image du canola canadien

Vendredi 16 octobre, les cours du blé cotés à Chicago et sur Euronext ont continué de progresser. Le contrat blé sur le CBOT a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne