Aller au contenu principal

Filière brasseur et Coronavirus
[Covid-19] Heineken France fait le point sur son activité à fin novembre

Le brasseur explique comment la Covid-19 a pesé sur le business de la bière en 2020. Et pose des jalons pour la suite.

La crise n'empêche pas l'innovation. Heineken France a passé un partenariat avec le brasseur parisien Gallia pour tester la distribution de bière pression en vrac.
© Heineken

Comme d’autres grands brasseurs, Heineken France tombe d’accord pour reconnaître que l’impact de la crise liée à la Covid-19 est sévère pour le secteur des producteurs de bière, particulièrement sur le circuit restauration hors domicile (RHD), et devrait conduire à une baisse de - 45% en volumes pour 2020 sur ce secteur.

Les deux longues périodes de fermeture totale des cafés-hôtels-restaurants (CHR), dont la seconde qui se poursuit aujourd’hui, ont bien évidemment une responsabilité énorme dans cet état de fait. Malgré tout, l’été s'est bien déroulé, ce qui montre, selon Heineken France, que les Français tiennent à ces lieux de convivialité et au produit bière.

L’entreprise ajoute que la notoriété de ses marques emblématiques (Heineken, Desperados ou encore Affligem a permis de réaliser de belles performances en grande distribution, le produit bière ayant plus que bien tiré son épingle du jeu sur ce segment au moment du confinement. Le canal du commerce en ligne a également très bien fonctionné pendant les périodes confinées, avec un record de volume vendu en mai 2020 (+ 132 % versus 2019).

Ces points positifs ne compensent évidemment pas les conséquences sur le secteur CHR. L’annonce du deuxième confinement et de la fermeture quasi totale des CHR, a amené l’entreprise à mettre à nouveau à l'arrêt les lignes dédiées aux fûts en brasserie. Heineken France prévoit un mois de novembre à - 95% en volumes par rapport à l'an passé sur le circuit RHD.

Nouveaux produits et nouvelle distribution

Depuis le début de la crise, Heineken propose à ses clients des outils numériques pour les aider à passer le cap, notamment une application baptisée Swifty Menu. Elle permet notamment, à partir de QR codes, un carnet de rappel digitalisé pour rester en conformité avec le protocole sanitaire.

Côté produits, le brasseur a lancé la Desperados Virgin, en avril, qui vient renforcer la gamme de bières 0.0, segment très dynamique en France pour l’ensemble des acteurs. Heineken France indique qu’elle continuera de miser sur ce type de produits en vogue. Plus innovant, un partenariat avec le brasseur parisien Gallia (créé en 1890, disparue en 1970 et relancée en 2009), qui propose le premier dispositif de bière pression en vrac depuis septembre 2020 (en expérimentation chez Monoprix Montparnasse).

Si les perspectives de réouverture du secteur CHR restent floues (pas avant le 20 janvier 2021 pour le moment en tout état de cause) et si les brasseurs en général lorgnent maintenant vers le reprise de la saison de consommation au printemps, Heineken France souligne que la première réouverture, après le premier confinement, a montré la grande adaptabilité de la filière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

[Covid-19] Barilla remercie ses 8 400 employés en leur versant 11 M€
L'entreprise familiale distribue une prime exceptionnelle à son personnel en reconnaissance de leur dévouement en cette année…
Le Groupe InVivo et le Groupe Soufflet négocient pour un rapprochement
Les deux poids lourds de l’agriculture et de l’agroalimentaire français InVivo et Groupe Soufflet ont annoncé, le 13 janvier,…
Noriap renforce ses résultats financiers en pleine crise de Covid-19

« Nous avons vécu une campagne 2020 unique en son genre : à la crise du Covid-19, se sont ajoutés des rendements très…

Récolte mondiale de blé 2021/2022 attendue comme record par le CIC, tout comme les stocks
Le Conseil international des céréales (CIC) a livré ses premières projections concernant la récolte mondiale de blé 2021/2022.…
Protéines végétales et légumineuses fourragères ont droit au Plan de relance
FranceAgriMer vient de publier les conditions d’accès à la téléprocédure permettant une aide aux investissements.
Agritel alerte sur un possible maintien à long terme du haut niveau de prix des grains
La hausse des prix des grains affecte la rentabilité des éleveurs et producteurs d'aliments pour animaux en France, mais aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne